Accueil / Encyclopédie / Les personnages / Le centaure, entre mythes, Harry Potter et réalité

Le centaure, entre mythes, Harry Potter et réalité

Aujourd’hui, nous allons nous projeter dans la Forêt Interdite. Imaginez-vous au cœur de la mythique forêt de Poudlard. Je suis certaine qu’en fermant les yeux, vous parvenez à percevoir l’odeur de la mousse, et peut-être même quelques sons confus. Des licornes, des Acromentules, un demi-géant et… Des centaures ? En voilà une idée intéressante ! Tiens, et si aujourd’hui nous nous intéressions un peu plus aux centaures ?

Le centaure est une créature mi-homme mi-cheval issue de la mythologie grecque. Notre magicienne des mots J.K. Rowling a su, une fois de plus, exploiter cela à merveille pour enrichir son univers. Cependant, que pouvons-nous découvrir en nous penchant un peu plus sur les légendes mythologiques ? Et quelle est la place de cette créature dans le monde réel ?

La mythologie

Mythologiquement parlant, l’un des centaures les plus connus est probablement Chiron. Il doit sa renommée à sa grande sagesse et au rôle de professeur qu’il a joué pour de nombreux héros et demi-dieux. Cela fait alors de lui l’un des rares centaures ayant une bonne réputation. En effet, ceux-ci sont le plus souvent connus comme étant grossiers et rustres. Notre second personnage est alors un exemple bien plus représentatif de la vision populaire des centaures à l’époque.

En effet, nous allons maintenant citer Nessos. Il est également très populaire, tout particulièrement pour avoir croisé la route de Héraclès, héros plus connu sous son nom romain, Hercule. En effet, ce centaure sauvage s’est épris de la femme du demi-dieu et a alors tenté de la violer. Héraclès a fini par le tuer. Nessos, ne t’a-t-on donc jamais dit qu’il ne fallait pas provoquer les demi-dieux ? Si tu avais pris le temps, enfant, de lire un ou deux livres d’histoire, tu te serais rapidement aperçu que les héros remportent toujours leurs batailles dans la Grèce Antique ! Espérons que ton âme repose désormais en paix…

Revenons à nos chaudrons : ces deux centaures sont des exemples frappants de rôles divers et variés qu’ont pu occuper ces créatures dans la mythologie grecque. Cependant, là où cela commence à nous intéresser, nous, fans de Harry Potter, c’est lorsque nous cherchons à relier la mythologie au monde des sorciers. Impossible ? Pas tant que ça. En effet, prenez les deux personnages précédemment cités et les deux centaures les plus importants de l’histoire de notre sorcier préféré.

Ne pourrait-on pas dire que la sagesse de Chiron rappelle celle de Firenze, notre centaure à la grande ouverture d’esprit et à la générosité sans pareille, celui qui met ses connaissances au service d’autrui ? Et le caractère sauvage et impulsif de Nessos, n’est-il pas comparable à celui de Bane ? Ils ont en tout cas en commun une aura de dangerosité.

Théories fumeuses, me direz-vous ? Peut-être, mais la comparaison reste amusante.

Le monde sorcier

Si nous nous penchons un peu plus sur les centaures du monde sorcier, nous pouvons voir qu’ils sont également réputés pour savoir lire l’avenir, bien qu’ils ne puissent que deviner que les grandes lignes des événements à venir, comme par exemple une guerre qui se prépare. Ainsi, c’est cette faculté qui permet l’embauche de Firenze en tant que professeur de divination à Poudlard durant la cinquième année de Harry. Les centaures parviennent à comprendre ce qu’il va se produire en observant les planètes, mais ils ne veulent pas donner les clefs de cette science aux sorciers. De plus, ils refusent catégoriquement d’interférer d’une quelconque manière pour modifier ce qui est écrit dans les planètes. C’est d’ailleurs, entre autres raisons, pour éviter une intervention des humains que les centaures préfèrent laisser le mystère planer quant à la manière dont ils parviennent à lire dans les planètes. Même si, comme on le sait tous, Firenze a enfreint cette règle en rejoignant l’équipe enseignante de Poudlard. Ce fait a alors entraîné son bannissement du troupeau.

Le bannissement, parlons-en ! Cette pratique quelque peu barbare nous montre, selon nous, une possible influence de l’Antiquité grecque sur le mode de fonctionnement des centaures du monde magique. En effet, cela rappelle les sentences antiques du fait de sa brutalité et son côté irrévocable.

Le monde moldu

Maintenant, où est alors la part de réalité, nous direz-vous ? Où se trouvent les centaures ? Eh bien c’est simple, partout dans notre astrologie et dans notre astronomie. En premier lieu, le signe astrologique du sagittaire est le plus souvent représenté par un centaure. En second lieu, les centaures occupent une place majeure en astronomie aussi. Effectivement, leurs noms ont été donné à des corps glacés, mélanges de comètes et d’astéroïdes. Les orbites de ces corps étant instables, ils représentent un certain danger dans le Système Solaire. Tout comme les centaures de la mythologie grecque représentaient un danger du fait de l’instabilité de leur caractère. Et, de manière surprenante, ne serait-ce pas également l’image que s’en font les employés du Ministère de la Magie tels que Dolores Ombrage ?

Pour conclure cette discussion astronomique, le centaure est également l’une des plus grandes constellations de notre ciel moldu.

Alors si finalement mythologie grecque, mondes fantastiques et réalité parviennent à s’entremêler, qui nous dit que notre monde à nous ne comporte pas également une part de magie ? Comme le prône Luna, l’ouverture d’esprit réside dans le fait de ne pas condamner l’existence de quelque chose tant que nous n’avons pas une preuve concrète que cette chose n’existe pas !