Accueil / Actualité / Harry Potter et l'enfant maudit / Genèse de Harry Potter et l’Enfant Maudit, choix de Broadway, pièce et autisme, on vous dit tout !

Genèse de Harry Potter et l’Enfant Maudit, choix de Broadway, pièce et autisme, on vous dit tout !

Deux mois avant sa grande première à Broadway, le 22 avril prochain, J.K. Rowling, John Tiffany (réalisateur) et Jack Thorne (dramaturge) reviennent sur l’Enfant Maudit [the Cursed Child] auprès du NY Time, à qui ils se confient sur ce choix inattendu et sur la naissance de la pièce.
La volonté de rendre la pièce accessible au plus grand nombre est également un élément important aux yeux de J.K. Rowling.  Cette fois-ci, c’est au public autiste que l’on a pensé, avec une représentation adaptée pour qu’eux-aussi puissent profiter de la pièce.

Broadway, un choix inattendu

Après Londres, où la pièce a rencontré un succès phénoménal, et remporté 9 Oliver awards, le choix de Broadway est étonnant, car il s’agit plutôt du lieu emblématique des comédies musicales, ce qui n’est absolument pas le cas l’Enfant Maudit : la pièce n’est pas devenue une comédie musicale en traversant l’Atlantique !
Et ce n’est pas le seul défi qu’a du relever l’équipe de production à New York, car si Londres a bénéficié de l’aura mystérieuse qui planait autour de l’avenir de Harry, que le seul moyen de découvrir était justement d’aller voir la pièce (la campagne #keepthesecrets a été particulièrement efficace, peu de spoilers ont été dévoilés jusqu’à la parution du livre), ce n’est plus du tout le cas à présent.

Malheureusement, il est très difficile d’obtenir des places pour cette pièce tant la demande est grande ! Dès sa sortie à Londres,  les billets se sont arrachés à une vitesse vertigineuse, et chaque nouvelle vague de réservation connaît encore son lot de déçus. C’est avec ce phénomène à l’esprit que les trois co-auteurs ont pensé à tous les fans distants et ont commencé à réfléchir à comment amener l’Enfant Maudit à ses fans du nouveau continent.
J.K. Rowling, qui parle en leur nom à tous, donne leur ressenti sur cette nouvelle aventure :

« Nous voyons cela comme un nouveau défi (…) Broadway est un lieu effrayant » !

Et c’est vrai, ce lieu mythique a de quoi impressionner avec ses productions musicales toujours renouvelées et aux fortunes diverses. Et si le secret n’en est plus un (5 millions de copies de l’Enfant Maudit on été vendues en Amérique du Nord), investir autant pour rénover complètement le Lyric Theater pour accueillir la pièce sur la durée est un véritable pari. D’autant qu’elle sortira en même temps que la comédie musicale tirée du dessin animé La Reine des Neiges, rude concurrence !

Ceci dit, J.K. Rowling est prête à relever tous les défis : après Londres et New-York, l’Enfant Maudit arrive bientôt à Melbournes, en Australie. Les producteurs, Sonia Friedman et Colin Callender sont très enthousiastes :

« Melbourne est une ville formidable avec un héritage et une culture incroyables, nous sommes enchantés que le magnifique Princess Theatre devienne la nouvelle maison de l’Enfant maudit. »

La naissance de l’Enfant Maudit

Harry Potter et l'Enfant Maudit

J.K. Rowling est également revenue sur la genèse de l’Enfant Maudit dans cette interview. Elle y rappelle qu’elle avait déjà été approchée par différents auteurs pour la création d’une pièce ou d’une comédie musicale (chose dont elle se montrerait peu friande)  consacrée à Harry Potter, mais qu’elle n’avait pas envie de voir refaire la même histoire sur encore un autre support. Mais ce que lui ont proposé Sonia Friedman et Colin Callender était différent, et c’est ce qui a fait toute la différence, il s’agissait de prolonger l’histoire, de créer quelque chose de nouveau. Elle a ainsi déclaré :

« Nous avons parlé de la perte, de la peur, du deuil, de ce que c’est que d’essayer de fonder une famille quand la vôtre est pauvre ou inexistante. (…) Je voulais vraiment faire quelque chose de plus réfléchi que ce qu’il avait été possible de faire dans les films. Je ne pense pas que nous ayons jamais dévié de ces thèmes. »

J.K. Rowling n’a autorisé le projet à voir le jour qu’à la condition de pouvoir travailler avec un dramaturge qui lui conviendrait. Sonia Friedman s’est alors rapprochée du réalisateur John Tiffany, qui lui-même connaissait Jack Thorne, et tout a pu se mettre en place… Très vite, Albus s’est retrouvé au cœur de l’histoire, J.K. Rowling ayant toujours beaucoup pensé à lui et à son arrivée à Poudlard avec deux noms si chargés de sens. Jack Thorne fait d’ailleurs la remarque suivante :

« Cela prend un moment à Harry pour voir pourquoi ces noms sont un fardeau, ce qui, du point de vue d’un auteur, est incroyable. »

Et leur travail commun a eu un autre effet inattendu, dont ils ne sont pas peu fiers : amener un nouveau public au théâtre. Les statistiques concernant la première année de production à Londres ont montré que pour 60% des acheteurs de billets il s’agissait d’une première expérience au théâtre, et que 15% avaient par la suite acheté des billets pour d’autres spectacles.

L’Enfant Maudit et l’autisme

Nombreux sont ceux qui pensent que l’Enfant Maudit est la production scénique la plus populaire à ce jour. Mais elle va au delà de cette popularité et se veut accessible au plus grand monde, géographiquement d’abord, mais aussi par d’autres biais : la National Austistic Society a notamment annoncé une représentation de l’Enfant Maudit adaptée à un public autiste au Palace Theatre de Londres.

Souvent, les personnes atteinte d’autisme ont des problèmes sensoriels et sont vite perdues quand beaucoup de choses se produisent en même temps. Le spectacle sera donc adapté en conséquence, afin que ces personnes puissent également assister à la représentation sans difficultés, et profiter pleinement de la magie du spectacle !
Parmi ces adaptations, il y aura par exemple une baisse du niveau sonore, un éclairage tamisé, la suppression des lumières stroboscopiques, et enfin des « espaces de détentes » seront mis à disposition pour aider le spectateur à profiter du spectacle.
De plus, le personnels aura également reçu une formation sur l’autisme afin de mieux comprendre les attentes du publics.

Les tickets pour cette représentation ne sont pas encore en vente, mais il est possible de s’abonner au fil d’information dédié ici.

Le livre

Le livre de la pièce l’Enfant Maudit est disponible au prix de 21€ en grand format, ou de 8,90€ en format poche. Vous pouvez vous le procurer en libraire ou en ligne ici (en grand format) ou ici (en poche).

L’avis de votre rédacteur  :

Même les personnes qui ne sont pas habituées à lire de pièce de théâtre peuvent s’y retrouver !  Personnellement, c’est un livre qui répond à mes attentes, qui sont souvent élevées, donc je pense qu’il peut plaire à tout le monde ! Il apporte, par exemple,  des informations complémentaires sur La Coupe de Feu, entre autres choses.
C’est un livre accessibles à tout âge, je pense qu’un enfant de 7 ou 8 ans qui aime lire et qui est à l’aise avec le monde de Harry Potter peut le lire.

___________________

Après les pays anglophones, à quand des adaptations de l’Enfant Maudit dans d’autres langues pour continuer le tour du monde ?

Portolien

Des Soirées Quiz pour tester vos connaissances magiques aux Studios de Londres !

Cet été, vous pourrez – presque – passer votre Brevet Universel de Sorcellerie Élémentaire, plus …