Tome III – Chapitre 7 : Un Épouvantard dans la penderie

Résumé

Premier cours de potion de l’année, en commun avec les Serpentard pour Harry et ses amis. C’est pour eux le moment d’apprendre la potion de ratatinage. Malefoy choisit ce moment pour réapparaître en cours. Ce dernier lance quelques piques à Harry, sous-entendant qu’il sait un secret et qu’il se vengerait de Sirius Black s’il était à sa place. Ne sachant pas de quoi il parle, les Gryffondor poursuivent leur journée avec un cours de Défense contre les Forces du Mal, leur premier avec Lupin. Celui-ci va leur réserver une petite surprise avec un cours pratique spectaculaire sur les Épouvantards.

Analyse

Drago Malefoy

Après sa blessure due à Buck l’Hippogriffe (Tome III – Chapitre 6), Malefoy revient en classe avec un bandage au bras. Quand on connait les miracles que Madame Pomfresh peut faire, notamment faire pousser tous les os d’un bras (Tome II – Chapitre 10), on sait tout de suite que Malefoy ne fait simuler la douleur. Une phrase confirme l’hypothèse du lecteur très facilement : «Mais dès que Pansy eut détourné la tête, Harry le vit lancer un clin d’œil à Crabbe et à Goyle.» Drago se sert de sa prétendue blessure pour que les autres fassent le travail à sa place. Avec Rogue en soutien, c’est Ron qui doit couper ses racines ou Harry qui doit peler sa figue. On reconnait bien là la bassesse dont Malefoy fait preuve tout au long des livres. Ici, son objectif est double : en plus d’humilier les Gryffondor, il va lancer les prémices du secret qui lie Sirius Black à Harry. En effet, ce dernier ne sait toujours pas que le criminel n’est en fait que son parrain et qu’il a été accusé d’avoir dénoncé les Potter à Voldemort (Tome III – Chapitre 10). Le père de Drago étant au courant, il l’a répété à son fils et ce dernier voulait savoir si Harry était au courant ou non. Vu la tête intriguée de celui-ci ainsi que ses réponses, Drago comprend que son ennemi n’est au courant de rien et peut se moquer de lui tout à loisir.

Severus Rogue

Comme à son habitude, le maître des potions avantage les élèves de sa maison. Lorsque Malefoy entre en classe, en retard, il lui dit tout simplement de s’assoir. Alors qu’il aurait aisément retiré des points à une autre maison. Puis, voyant la potion de ratatinage ratée de Neville, il va le menacer d’essayer sa potion-poison sur Trévor. Terrifié d’intoxiquer son crapaud, Neville va demander de l’aide à Hermione, non loin de lui. Grâce à son aide, il va réussir la potion, au grand dam de Rogue, qui va soupçonner, à raison, Hermione de l’avoir aidé. Et une fois de plus, il va faire montre de sa légendaire mauvaise foi et retirer cinq points à Gryffondor pour une potion réussie. Cet acharnement sur Neville va avoir une conséquence directe : en cours de défense contre les forces du mal tout de suite après.

Epouvantard

Dans ce premier cours de Défense contre les Forces du Mal de l’année, Lupin va leur proposer un cours pratique. Les élèves sont plus que sceptiques à la base : en effet, leur dernière et unique expérience de cours pratique s’est plutôt mal passée, puisque c’était Gilderoy Lockhart qui avait lâché des Lutins de Cornouailles en classe, provoquant un magnifique capharnaüm (Tome II – Chapitre 6). Cependant ici, le cours va très bien se passer. Les élèves vont découvrir les Épouvantards, qui sont la personnalisation de nos peurs les plus profondes. C’est Neville qui doit commencer le cours et le lecteur apprend que ce qu’il craint le plus est le professeur Rogue ! En effet, ce dernier est toujours après lui pendant ses cours, comme nous l’avons vu plus haut aussi il est normal de voir ce pauvre Neville terrifié. Afin de rendre l’Épouvantard-Rogue moins effrayant, le professeur Lupin suggère à Neville de l’habiller avec les vêtements de sa grand-mère. Intervient ici l’un des moments drôles de la saga, car imaginer Rogue en robe à dentelle, un sac rouge à la main et un chapeau en vautour empaillé sur la tête, grâce à un Riddikulus est vraiment comique. Surtout que le lecteur est influencé par la vision de Harry sur le professeur Rogue et souvent, c’est un personnage mal-aimé, surtout au début. En ce qui concerne les autres élèves, nous savions déjà que la plus grande peur de Ron Weasley était les araignées (Tome II – Chapitre 9) depuis que les jumeaux Fred et Georges ont transformé son ours en peluche en arachnide. Concernant Harry, il hésite. Au début, il pense à Voldemort qui aurait retrouvé sa puissance. Et c’est d’ailleurs pour cette raison que le professeur Lupin l’empêchera d’affronter l’Épouvantard : «Voilà qui voudrait dire que ce dont vous avez le plus peur, c’est… la peur elle-même. C’est la preuve d’une grande sagesse, Harry.» (Tome III – Chapitre 8). Même si au début, Harry pense tout simplement que le professeur le croit incapable d’affronter sa peur. Pour d’autres, la peur sera une momie, une main coupée ou le Spectre de la Mort. À la fin du chapitre, les élèves, impressionnés, vont même jusqu’à débattre de la chose qui fait le plus peur. Ron va d’ailleurs suggérer à Hermione, qui n’a pas fait l’exercice, que ce qui lui ferait le plus peur serait un devoir où elle n’aurait eu que 19/20. Un fait qui sera avéré au moment où elle passera l’examen à la fin de cette année, puisqu’elle aura un Épouvantard à affronter et elle trouvera le professeur McGonagall qui lui dira qu’elle a tout raté (Tome III – Chapitre 16).

Remus Lupin

À première vue, le professeur Lupin fait misérable et pauvre. Les yeux cernés, l’air fatigué, il ne donne pas confiance à ses élèves, même si pour ce premier cours, il a l’air plus que joyeux et souriant. Cependant, le regard de ceux-ci va très rapidement changer. En effet, Remus Lupin et ses élèves vont croiser Peeves dans les couloirs menant à la salle des professeurs, endroit où il leur fera cours sur les Épouvantard. L’Esprit Frappeur insérait du chewing-gum dans la serrure du placard à balai de Rusard. Grâce au sortilège du Waddiwasi, il va enlever le chewing-gum de la serrure, mais en plus, il va envoyer la boule dans la narine de Peeves, qui va fuir. On pourra remarquer que ce dernier, qui déjà, ne témoigne pas beaucoup de respect aux professeurs, en montre encore moins à Lupin. Sûrement à cause de son allure miteuse. Comme toujours, il ne faut pas se fier aux apparences. Certes, Lupin est pauvre, car il a du mal à trouver un emploi, à cause de sa condition de Loup-garou. Mais à part ça, il est très instruit et pédagogue, comme on le verra tout au long du tome III. Il sait rendre ces cours intéressants et donne envie d’apprendre à ses élèves. De plus, dans ce chapitre, nous avons un nouvel indice sur ce professeur : ce dernier a peur d’une sphère argentée. Bon nombre d’élèves se demanderont pourquoi Remus Lupin a peur des boules argentées, telle Lavande Brown à la fin du cours. Mais aucun, à part Hermione, ne fera la relation entre les disparitions du professeur pendant les pleines lunes et la forme de son Épouvantard (Tome III – Chapitre 17).

Merci à opalescense pour avoir réalisé cette analyse

Portolien

Logo Poudlard.org : éclair rouge

Le Cahier de vacances de Poudlard.org

Chaque jour, l’équipe des animateurs de l’école en ligne de sorcellerie vous propose une page …