Accueil / Actualité / Harry Potter / Jason Isaacs : « les meilleurs rôles sont toujours ceux des méchants »

Jason Isaacs : « les meilleurs rôles sont toujours ceux des méchants »

La Magie des Films : Pré-au-Lard

Qu’est ce qui vous attire autant dans les rôles de méchants?

A Hollywood, les meilleurs rôles sont toujours ceux des méchants, car les héros sont toujours désespérément fades.

Quand on lit un script, il n’y a jamais rien sur le héros, hormis le fait que toutes les femmes ayant vu le film rêvent de passer une nuit avec lui.

Ils n’ont en général pas grand chose à faire. Ils sont juste un rock, une bombe sexuelle au cœur de l’histoire, alors que les méchants ont toujours des personnalités et des situations à vivre très particulières.

Je ne prends pas toujours mes rôles très au sérieux, d’autant plus lorsque je dois lécher mes lèvres d’assassin.

Je n’ai pas toujours le choix du rôle non plus, et je ne pense pas que les femmes qui me voient à l’écran rêvent de m’arracher mes vêtements sauvagement, en fait je pense que les gens aimeraient plutôt me voir jeté dans une fosse à serpents!

J’ai quand même joué quelques rôles à l’opposé de ceux dont on a l’habitude -des prêtres ou des bons soldats-.

Nous connaissons tous l’être détestable que vous paraissez être à l’écran, mais qui êtes-vous réellement?

Et bien un vrai trouillard qui en plus a deux mains gauches.

Une fois, j’avais engagé un homme pour faire des travaux chez moi et quand j’ai appelé sa femme pour payer la note, elle m’a demandé s’il avait pensé à me demander un autographe.

J’ai été très étonné parce que je n’avais pas réalisé qu’il savait que j’étais acteur. Elle m’a répondu: »c’est un de vos plus grands fans, il a tous vos films et des photos un peu partout sur les murs. »

Alors je lui ai demandé: « C’est bizarre, pourquoi ne m’a-t-il rien dit? », et elle a commencé par : » C’est sûrement parce que… mais mieux vaut ne rien dire. »

Après lui avoir assuré que cela ne me vexerait pas, qu’elle pouvait tout me dire, elle m’avoua enfin: « C’est parce qu’il a été un peu déçu de vous rencontrer, et de voir à quel point vous étiez peureux. »

Quand vous entendez dire que toutes les femmes aiment les méchants, spécialement ceux avec l’accent Britannique, qu’est-ce que vous en pensez?

J’ai déjà reçu des lettres étranges, des photos plutôt obscènes. Les gens fantasment sur les méchants de façon assez étonnante.

Je me rappelle d’une fois où je tournais un épisode d’une série télé: j’étais un mari violent qui battait sa femme, et j’ai reçu des messages du type : « Elle n’aurait jamais dû te parler comme ça, j’aime les hommes qui savent se faire respecter. » J’ai répondu en envoyant le numéro de soutient aux femmes battues.

Mes les femmes qui aiment les mauvais garçons sont très déçues quand elles me voient en chair et en os, et comme je suis attentionné -elles espèrent que je vais les trainer par les cheveux dans une grotte-.

Comment avez-vous rencontré Emma, depuis combien de temps êtes-vous ensemble et que fait elle dans la vie?

Emma faisait des documentaires, mais elle a récemment annoncé qu’elle ne travaillerait plus jamais de sa vie, donc j’ai intérêt à lui construire un foyer confortable.

On s’est rencontré aux cours d’art dramatique, et nous sommes ensemble depuis dix-sept ans. Nous ne sommes pas mariés, mais nous nous appelons quand même mari et femme, sinon les gens s’en trouvent mal à l’aise, et ça fait plutôt bizarre d’appeler la mère de votre enfant sa « petite amie ».

Je l’ai demandé en mariage, et étrangement elle a dit oui, mais à chaque fois qu’on essaye de tout organiser, je dégote un nouveau travail. (NdlR: nous leur souhaitons beaucoup de bonheur, et s’ils venaient à se décider, nous vous tiendrons au courant!)

Donc nous allons nous marier un jour, mais on ne sait pas quand, sûrement un jour où Lily rentrera de l’école en nous disant : « Il faut vraiment que vous vous mariiez parce que ça me gêne vraiment. »

Le Médaillon de Serpentard

Est-ce que le fait d’être père vous a transformé?

J’aurais voulu fonder une famille bien avant, c’est la meilleure chose qui me soit jamais arrivé.

Je ne sais pas ce que j’ai bien pu f… de ma trentaine, toujours à la recherche de la fête la plus branchée, du restaurant le plus extravagant, ou bien encore de la course de voiture la plus folle le long du golfe.

Mais maintenant que Lily est là, je ne sors plus, je suis devenu une sorte d’anti-vampire, on ne me voit plus que la journée.

Vous avez vécu une période très difficile avec une fan complètement obsédée. Vous pouvez nous expliquer ce qui s’est passé?

J’ai eu affaire à une désaxée pendant huit ans et j’ai dû l’attaquer en justice plusieurs fois pour violation de vie privée. Dès qu’ils la relâchaient, elle reprenait contact immédiatement et nous menaçait inlassablement et de façon obsessionnelle.

Mes amis prenaient ça à la rigolade, mais je leur ai expliqué ce que ça faisait d’avoir toujours quelqu’un qui frappe à sa porte tôt le matin, et quand ensuite un courant d’air glacial envahit la pièce.

Ce n’est pas vraiment drôle d’avoir a supporter ce genre de personne. C’est vraiment dérangeant et j’espère qu’elle aura reçu une aide psychiatrique, mais c’est déjà ce qui était sensé se passer la dernière fois.

Le meilleur conseil que la police a été capable de nous donner a été : « déménagez, changez toutes vos clefs et votre numéro de téléphone, et changez de boulot. » Mais aucune de ces propositions ne s’applique à un acteur. J’ai d’abord pensé jouer au théâtre, mais là aussi elle m’a suivi.

Ca fait un an et demi que nous nous partageons entre Australie et USA, et elle avait reçu un nouvel avertissement, mais je n’ai aucune idée de ce qui peut se passer.

C’est plutôt un long chemin à parcourir pour nous retrouver, mais quand nous étions en Angleterre, elle habitait à plus de deux heures de train de chez nous.

Ce qui m’a vraiment marqué c’est que j’ai été absent de chez moi entre six mois et un an pour tourner, et tout a recommencé le jour même où je suis rentré, alors je me suis dis: « Wow, est-ce qu’elle ne fait rien d’autre que passer son temps dans la rue pour regarder? »

Je n’ai jamais su qui c’était les premières années, jusqu’à ce que la police l’attrappe. Maintenant c’est très étrange de savoir ses nom, adresse et histoire personnelle. On commence à se dire: « peut-être que je devrais la poursuivre moi aussi », mais là, on commence à devenir aussi malade que ce genre de personne.

Est-ce surprenant d’aller sur le net et d’y découvrir des centaines de sites de fans?

Absolument. Si je suis aussi populaire que ma présence sur le net le laisse entendre, alors je dois être quelque part entre Tom Cruise et Marilyn Monroe. On trouve même des poupées à mon effigie.

J’ai reçu des messages de fans vraiment très touchants. Quand je suis nommé pour un award, des fans rivalisent entre eux pour savoir combien de milliers de fois ils ont voté pour moi. Leurs pouces doivent être en feu!

Mes fans sont vraiment extra. Ils me tricotent des choses et envoient des cadeaux pour Emma et Lily.

Je me sens vraiment coupable parce que je ne peux pas répondre à tout le monde et je ne fais rien de mieux que leur envoyer une photo, surtout après ces histoires de harcèlement.

Je n’aime pas vraiment envoyer des réponses personnalisées, parce que si sur 10 000 fans, un seul est complètement fou, il vaut mieux éviter, mais c’est dommage parce que les 9 999 autres peuvent êtres tout à fait charmants.

Aux USA beaucoup de stars ne répondent pas du tout au fans, pour des raisons de sécurité ou autres choses du même acabit.

Mais tous les deux ou trois ans, je demande à quelqu’un de m’aider pour envoyer des réponses au maximum de gens, mais la plupart de ceux qui m’ont écrit on eu le temps de m’oublier complètement ou sont en maison de retraite!

La Bague des Gaunt

Est-ce que vous avez peur que les enfants vous détestent, maintenant que vous avez essayé de tuer Peter Pan et Harry Potter, et si vous pouviez en avoir un des deux, qui ce serait?

Non, les enfants aiment les méchants, c’est eux qu’ils veulent imiter. Ils veulent le costume du capitaine Crochet pour se déguiser -mais je joue aussi le père affectueux de Wendy, et je m’y retrouve beaucoup plus que dans Crochet-.

Si j’avais le choix, je penses que je tuerais Harry Potter, parce que c’est la seule chose que désire vraiment Lucius.

Crochet ne veut pas vraiment tuer Peter, parce qu’il ne sait pas du tout ce qu’il adviendrait de lui. Leur vie se résume à lutter l’un contre l’autre. Posez-vous cette question: quel était son nom, avant qu’il perde sa main? Répondez-moi par carte postale s’il vous plaît.

Comparez Crochet aux autres méchants célèbres au cinéma. Lequel préférez-vous?

Crochet n’est pas si méchant, j’ai pitié de lui, c’est un tel loser! Il a déjà perdu sa main avant le début du film et c’est un vrai naze en duel; les seules personnes qu’il arrive à tuer sont ses propres pirates.

J’ai vraiment eu beaucoup de chance d’interpréter tous ces méchants. Celui qui me faisait le plus peur était le kidnappeur de Chitty Chitty Bang Bang. J’ai voulu donner un peu de lui à Lucius, parce que sa voix a hanté toute mon enfance.

J’avais aussi très peur de la vilaine sorcière de l’Ouest, mais maintenant, ma fille de deux ans regarde le magicien d’Oz et ça ne lui fait ni chaud ni froid, elle aurait même tendance à la trouver drôle. Maintenant ma fille sait à quel point son père est poltron.

Est-ce que Lily a déjà vu l’un de vos films? Est-ce qu’elle a eu peur de vous?

On était au centre commercial quand elle avait à peu près dix-neuf mois et Peter Pan était en démo. On a vu la scène où les enfants volaient et elle a adoré, elle a même crié: « Regarde papa, des enfants qui volent! »

Puis Crochet est arrivé alors je me suis dit qu’il valait mieux s’éloigner, pour ne pas qu’elle ait peur, mais elle a crié: « Oh, mais c’est papa qui est déguisé! ».

Je n’ai pas peur de l’effrayer, au contraire, j’ai plutôt peur qu’elle et Emma me trouvent ridicule.

Le Journal de Jedusor

Le rôle qui vous a fait exploser en tant que star est celui d’un officier Britannique dans « Le Patriote » de Mel Gibson, où vous assassiniez des bébés et brûliez des églises. N’avez-vous jamais eu peur de donner une mauvaise réputation aux anglais?

Grands dieux non! J’ai été surpris car on m’a posé la même question quand j’ai commencé à donner des interviews, les Américains m’ont demandé: « Pensez-vous que ça va vous rendre impopulaire en Angleterre? »

A ce moment-là, je me disais: « Ne sois pas stupide », comme si brûler le drapeau n’avait jamais été un péché en Angleterre, mais nous savons tous très bien ce qu’a fait notre Empire et je pense qu’au fond, nous en avons tous un peu honte.

Et dans un film sur la guerre d’indépendance des USA, qui sont les méchants, sinon les Britanniques ? On est pas dans un film sur la mafia colombienne !

Mais j’ai eu tort, j’ai été hué en rentrant!

Ce qui était le plus étrange c’est que mon personnage était basé sur un soldat réel surnommé le Boucher, célèbre pour avoir massacré ses prisonniers. Ce n’est pas comme si j’avais joué Gandhi et commis tous ces forfaits horribles.

Étiez-vous fan des livres de J.K.R. avant qu’on ne vous propose le rôle de Lucius?

Non, en fait je trouvais ça bizarre. Je ne comprenais pas un tel engouement de la part des adultes.

En fait j’ai fait ça pour ma fille et mes filleuls. Ma fille ne parlait pas encore, elle était toujours dans le ventre d’Emma, ce sont mes sept filleuls qui m’y ont poussé.

Je pensais ne pas faire le rôle, mais quand ça s’est su ils m’ont tous appelé furieux et hors d’eux.

L’une des grandes menaces a été : »Lily ne te le pardonnera jamais. »

Alors je me suis mis à lire les quatre premiers livres qui sont vraiment phénoménaux. Je suis resté éveillé deux jours de suite, et je les ai lus de la première à la dernière page sans m’arrêter. C’est comme manger quatre grosses barres de chocolat et, après avoir fini, regarder l’emballage vide et se dire: « Mais comment ai-je pu faire ça? »

Maintenant, dès qu’un tome sort, on se bat tous pour le lire. Le prétexte est de vouloir savoir ce qu’il se passe, mais la vraie question est: « Est-ce que je suis dedans? »

Votre personnage n’apparaît pas dans le Prisonnier d’Azkaban, mais reviendrez-vous pour la Coupe de Feu et pour le cinquième film ?

Comme j’ai un rôle assez important dans le cinquième film, je fait une toute petite apparition dans le quatrième, histoire de rappeler au public que j’existe.

Pour être tout à fait franc, je ne pensais pas être pris pour le quatrième film, mais ça sera génial de ressortir enfin ma perruque du placard et de commencer les répétitions pour le cinquième film qui me promet quelques scènes plutôt juteuses.

J’ai vraiment hâte, du moment que tout le monde est d’accord pour le faire. Mais d’après ce que je sais, les enfants ont le temps de se marier et d’avoir eux-mêmes des enfants d’ici là.

Est-ce qu’il y a eu quelque forme de compétition que se soit entre vous et Alan Rickman, pour savoir qui de vous deux est le plus mauvais?

Oh non! J’étais toujours à plat ventre en train de lécher ses bottes. Je pense qu’Alan Rickman est absolument sensationnel. Mais Rogue est loin d’être aussi mauvais que Malefoy.

La baguette de Sureau

D’après les sites de vos fans, vous êtes mort 14 fois à l’écran, en incluant deux shows télé. Quelle est votre mort préférée?

J’ai bien aimé Event Horizon, à chaque fois que je travaille avec Paul Anderson, il cherche toujours une façon affreuse de me faire mourir. Être complètement déchiqueté avec vos organes qui trainent un peu partout, comme c’est le cas dans ce film, est quelque chose d’absolument fabuleux.

J’ai eu d’autres morts assez sympathiques, mais elles ont été censurées et transformées.

J’ai aussi eu droit à une belle mort dans une série anglaise appelée « Dangerous Lady ». C’était un show de gangsters où je jouais un baron du crime, et Susan Lynch était ma sœur.

Je mourais avec elle penchée sur moi, versant des larmes qui coulaient le long de mon visage. Sa performance était si belle qu’il était presque agréable de mourir.

Cet épisode a été un véritable tournant dans ma carrière, parce que je jouais des jumeaux, l’un bon, l’autre mauvais. C’était la première fois que j’apparaissais comme quelqu’un de méchant.

Vous avez aussi reçu de nombreux baisers à l’écran. Lequel avez-vous préféré?

M… alors! C’étaient tous des baisers gratuits, et pour quelqu’un qui est en couple depuis dix-sept ans, c’est merveilleux ! Je les aime tous, même le bécotage avec Daniel Craig dans la pièce Angel in America !

Portolien

Jude Law en Dumbledore

Jude Law parle de la sexualité de Dumbledore et de la joie de le jouer

Alors que Jude Law fait la tournée des plateaux dans le cadre de la promotion …