Accueil / Actualité / Harry Potter / Alan Rickman et le rôle de Rogue vu par Yates, Heyman et lui-même

Alan Rickman et le rôle de Rogue vu par Yates, Heyman et lui-même

Los Angeles Times a récemment écrit un article à propos d’Alan Rickman sur son rôle de Severus Rogue. On peut y trouver des anecdotes de David Yates, réalisateur et David Heyman, producteur, mais aussi quelques citations de l’acteur lui-même à propos de la fin de la saga.

David Yates raconte qu’il trouvait Alan assez désagréable au début, mais il a par la suite compris que lorsque l’acteur est sur le plateau, il reste dans son rôle et quand il l’a rencontré en dehors du travail, il a réalisé qu’Alan était « une personne adorable ». Il ajoute même : « je pense qu’Alan est aussi timide, il est d’une timidité maladive en fait ».

« Je pense que beaucoup de gens ne comprennent pas Alan et je ne suis pas sûr de le comprendre moi-même, mais ce que je peux dire c’est qu’avec cette voix et cette allure, souvent les gens se trompent. Il a vraiment une voix grave et il parle assez lentement, d’une telle façon que certaines personnes le trouvent hautain et rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité que ça. C’est l’une des personnes les plus généreuses et l’un des meilleurs acteurs que j’ai rencontré. »

Alan s’exprime enfin à propos de la fin de Harry Potter :
_
« Si je suis triste ? L’essentiel à propos d’une bonne histoire c’est qu’elle ait un début, un milieu et une fin. La fin de cette histoire a été très appréciée et admirablement bien réalisée par Jo Rowling et David Yates, donc ce n’est pas une raison pour être triste, mais une raison pour célébrer la réussite de cette conclusion. »

J.K. Rowling a révélé à Alan le secret de Severus Rogue quelques années avant la sortie du dernier livre, ce qui a évidemment changé sa façon de voir le personnage qu’il jouait. David Heyman raconte une petite anecdote à ce propos : « C’était assez amusant parce que des fois, un réalisateur disait à Alan quoi faire dans une scène et ce dernier répondait quelque chose comme ‘Non je ne peux pas faire ça, je sais ce qui va se passer après et vous ne savez pas.’ Il avait une très bonne compréhension du personnage et à présent quand on y repense, on peut voir qu’il y a toujours quelque chose, un regard, une expression ou un sentiment, qui fait allusion à ce qui va se passer… »

Alan s’est aussi exprimé à propos de Richard Harris, qui jouait Albus Dumbledore dans les deux premiers films :
_
« C’était difficile de perdre Richard si tôt mais c’était un beau cadeau de trouver Michael pour reprendre le rôle et c’était un cadeau de pouvoir travailler avec deux Dumbledore. Le reste du casting n’a pas changé. Vous ne les avez pas vus aller et venir, juste grandir. »

Portolien

Jude Law en Dumbledore

Jude Law parle de la sexualité de Dumbledore et de la joie de le jouer

Alors que Jude Law fait la tournée des plateaux dans le cadre de la promotion …