Maisons
  Pseudo :   Passe :
Livres

Marathon Harry Potter 2011 : Résultats tome 2

Dernière mise à jour le - Historique

Cette section du site est un wiki, ce qui signifie que les visiteurs de la page peuvent en modifier le contenu.
Pour modifier cette page, vous devez être connecté au site public.
| S'inscrire au site public

Pour chaque chapitre, quatre citations ont été sélectionnées par notre équipe. C’est ensuite vous qui avez choisi votre préférée parmi les quatre. La gagnante est celle qui est en caractères gras. Entre parenthèses, vous trouverez le pourcentage de votes pour chaque citation.

Résultats tome 1 - tome 3 - tome 4 - tome 5 - tome 6 - tome 7 - sondage final


Chapitre 1 : Un très mauvais anniversaire

Passe-moi la poêle, dit Dudley. Tu as oublié de prononcer le mot magique, répliqua Harry avec mauvaise humeur. Cette simple phrase produisit un effet stupéfiant sur le reste de la famille : Dudley poussa un cri étouffé et tomba de sa chaise dans un grand fracas qui ébranla toute la cuisine ; Mrs Dursley laissa échapper un petit cri et plaqua ses mains contre sa bouche ; quant à Mr Dursley, il se leva d’un bond, les veines de ses tempes battant sous l’effet de la fureur. (35%)

Il aurait même été content de revoir son vieil ennemi Drago Malefoy, simplement pour s’assurer que tout ce qu’il avait vécu n’était pas un rêve. (22%)

Abracadabra ! dit Harry d’une voix féroce. Hic, hoc, trousse-mousse et bave de crapaud... (32%)

S’ils voyaient le célèbre Harry Potter en ce moment... pensa-t-il [Harry] amèrement tandis qu’il répandait de l’engrais sur les massifs de fleurs, le dos douloureux, le visage ruisselant de sueur. (11%)

Chapitre 2 : L’avertissement de Dobby

Harry Potter est vaillant et audacieux ! Il a déjà bravé tant de dangers ! Mais Dobby est venu protéger Harry Potter, il est venu l’avertir, même s’il doit se pincer les oreilles dans la porte du four pour se punir... Harry Potter ne doit pas retourner à Poudlard. (47%)

Harry essaya d’inciter Dobby au silence tout en s’efforçant de le réconforter et le fit asseoir sur le lit où il resta à hoqueter. Il avait l’air d’une grosse poupée repoussante de laideur. Enfin, l’elfe parvint à se calmer et fixa Harry de ses grands yeux humides avec une expression d’adoration. (12%)

Le chef-d’œuvre pâtissier de sa tante, la montagne de crème et de violettes en sucre, flottait dans l’air, près du plafond. Dans un coin, il vit Dobby accroupi sur le buffet. (13%)

Il [Harry] rêva qu’on le montrait dans un zoo. Sur sa cage, un écriteau indiquait : Sorcier de premier cycle. Allongé sur une litière de paille, faible et affamé, il voyait les visiteurs le regarder avec des yeux ronds. Dans la foule, il reconnaissait Dobby et se mettait à crier pour l’appeler à l’aide mais il l’entendait lui répondre : Harry Potter est en sécurité dans sa cage, Monsieur ! (28%)

Chapitre 3 : Le Terrier

Harry resta bouche bée lorsqu’il vit que Ron était penché à la fenêtre arrière d’une vieille voiture vert turquoise qui s’était immobilisée dans les airs. À l’avant de la voiture, Fred et George, les deux frères jumeaux de Ron, lui souriaient. (3%)

Harry vit alors pour la première fois la maison de Ron. On aurait dit une vaste porcherie qui aurait été agrandie au fil du temps. Haute de plusieurs étages, la maison paraissait si bancale qu’elle ne semblait tenir que par magie (ce qui était probablement le cas, songea Harry). Quatre ou cinq cheminées se dressaient sur le toit rouge et un écriteau tordu, planté près de l’entrée, portait le nom de la maison : « Le Terrier ». (26%)

Au même moment, une petite silhouette aux cheveux roux, vêtue d’une chemise de nuit, apparut dans la cuisine, poussa un cri et ressortit en courant. C’est Ginny, dit Ron à voix basse en se tournant vers Harry. Ma soeur. Elle a passé l’été à nous parler de toi. (11%)

Vraiment, vous l’avez fait voler ? dit Mr Weasley, très intéressé. Et elle a bien marché ? Je... je veux dire... balbutia-t-il en voyant les yeux de sa femme lancer des éclairs, c’est... c’est très mal, les enfants... (60%)

Chapitre 4 : Chez Fleury et Bott

Harry fut stupéfait la première fois que le miroir au-dessus de la cheminée de la cuisine lui cria : « Remets ta chemise dans ton pantalon, espèce de débraillé ! » (36%)

Il s’assit à la seule place libre mais il se releva d’un bond en ôtant de la chaise un vieux plumeau gris... ce fut tout au moins ce que Harry crut voir jusqu’à ce qu’il s’aperçoive que la chose respirait. Errol ! s’exclama Ron en prenant le hibou inerte dans ses bras. (23%)

Drago contempla d’abord un rouleau de corde de pendu, puis lut avec un sourire narquois le carton posé devant un magnifique collier d’opale : Ne pas toucher. Objet ensorcelé. Ce collier a provoqué la mort des 19 Moldus auxquels il a appartenu. (14%)

Fais-nous un beau sourire, Harry, dit Lockhart à travers ses dents étincelantes largement exhibées. Toi et moi, on va faire la une. (27%)

Chapitre 5 : Le saule cogneur

Bien sûr, il [Harry] avait hâte de retourner à Poudlard mais le mois qu’il avait passé au Terrier était le moment le plus heureux de sa vie. (8%)

On ne pouvait imaginer meilleure façon de voyager, songea Harry. Voir défiler des tourbillons de nuages aux formes extraordinaires en restant bien au chaud dans la voiture, sous un soleil éclatant, avec des caramels plein la boîte à gants et la joie de pouvoir contempler dans quelques heures l’expression envieuse de Fred et de George lorsqu’ils feraient un atterrissage spectaculaire sur la vaste pelouse de Poudlard. (11%)

Dans le vacarme assourdissant de la tôle s’écrasant contre l’énorme tronc, la voiture percuta l’arbre de plein fouet et tomba lourdement sur le sol dans un panache de vapeur qui s’élevait du capot en accordéon. Hedwige poussa des cris de terreur, une bosse de la taille d’une balle de golf apparut sur le front de Harry, à l’endroit où il avait heurté le pare-brise, et Ron laissa échapper une plainte déchirante. (3%)

- Il [Rogue] a peut-être été renvoyé ! s’exclama Ron avec enthousiasme. Tout le monde le déteste... - Ou peut-être qu’il attend de savoir pourquoi vous n’êtes pas venus par le train, dit derrière eux une voix glacée. (78%)

Chapitre 6 : Gilderoy Lockhart

Les hurlements de Mrs Weasley, cent fois plus puissants que d’habitude, faisaient trembler les assiettes et les cuillères et se répercutaient en échos assourdissants sur les murs de pierre. (13%)

Je t’ai donné le goût de la publicité, c’est bien ça ? dit Lockhart. Je t’ai passé le virus. Tu as fait la une du journal grâce à moi et tu as absolument voulu recommencer. (16%)

Pourquoi tu as entouré tous les cours de Lockhart avec des petits cœurs ? demanda Ron en saisissant l’emploi du temps d’Hermione. (45%)

Il est de mon devoir de vous armer contre les créatures les plus répugnantes qui soient connues dans le monde des sorciers ! Vous aurez peut-être dans cette classe les plus belles peurs de votre vie. Mais sachez que rien de fâcheux ne peut vous arriver tant que vous êtes en ma présence. Tout ce que je vous demande, c’est de garder votre calme. [Lockhart] (26%)

Chapitre 7 : Sang-de-bourbe et drôle de voix

Au moins, aucun joueur de Gryffondor n’a payé pour faire partie de l’équipe, dit sèchement Hermione. C’est pour leur talent qu’on les a choisis. (50%)

Il [Lockhart] n’arrêtait pas de me casser les oreilles en me racontant comment il avait réussi à se débarrasser de je ne sais quel spectre. Je suis prêt à manger ma bouilloire si un seul mot de ce qu’il dit est vrai. [Hagrid] (11%)

Il [Lockhart] n’était pas le meilleur, il était le seul, coupa Hagrid en posant devant eux une assiette pleine de caramels, pendant que Ron continuait de cracher des limaces dans la bassine. Le seul et unique. Ça devient très difficile de trouver un professeur de Défense contre les Forces du Mal. Les gens n’ont pas très envie de se lancer là-dedans. On dit que c’est un poste maudit. Personne n’a réussi à l’occuper très longtemps. (9%)

Il entendit alors quelque chose – quelque chose qui n’avait rien à voir avec le bavardage de Lockhart ou le crachotement des chandelles moribondes. C’était une voix, une voix à figer le sang, une voix à couper le souffle, une voix glacée comme un venin. Viens... Viens à moi... que je te déchire... que je t’écorche... que je te tue... (30%)

Chapitre 8 : L’anniversaire de mort

Mais quand même, s’exclama-t-il [Nick Quasi-Sans-Tête] soudain en sortant la lettre de sa poche, on pourrait penser que recevoir dans la nuque quarante-cinq coups d’une hache émoussée suffirait à vous faire admettre au club des Chasseurs sans tête, non ? (34%)

Sortir du bureau de Rusard sans la moindre punition représentait sans doute un exploit unique dans l’histoire de l’école. (27%)

Quelque chose brillait sur le mur, en face d’eux. Ils s’approchèrent lentement, scrutant la pénombre. Tracée en grosses lettres entre deux fenêtres, une inscription scintillait dans la lueur des torches qui éclairaient le passage : LA CHAMBRE DES SECRETS A ÉTÉ OUVERTE. ENNEMIS DE L’HÉRITIER PRENEZ GARDE. (29%)

Ennemis de l’héritier, prenez garde ! Bientôt, ce sera le tour des Sang-de-Bourbe ! C’était Drago Malefoy, qui s’était faufilé jusqu’au premier rang. Ses yeux froids flamboyaient et son visage habituellement pâle s’était empourpré. (10%)

Chapitre 9 : L’avertissement

Comme vous le savez tous, Poudlard a été fondé il y a plus de mille ans - la date précise n’est pas connue - par les quatre plus grands mages et sorcières de l’époque. Les quatre maisons de l’école portent leurs noms : Godric Gryffondor, Helga Poufsouffle, Rowena Serdaigle et Salazar Serpentard. [Binns] (19%)

Même si on me payait, je refuserais d’étudier chez les Serpentard. Si le Choixpeau magique avait voulu m’y envoyer, j’aurais repris le train et je serais rentré à la maison. [Ron] (23%)

Sous le regard inquisiteur de Dumbledore, Harry eut l’impression d’être observé aux rayons X. (12%)

Je n’ai pas fait attention, dit Mimi d’un ton grave. Peeves m’avait tellement énervée que je suis revenue ici pour essayer de me suicider. Et puis, je me suis souvenue que j’étais... que j’étais... - Déjà morte, acheva Ron. (46%)

Chapitre 10 : Le Cognard fou

Je ne tiens absolument pas à faire des choses interdites, vous le savez bien, mais vouloir renvoyer les enfants de Moldus me paraît beaucoup plus grave que de préparer une potion un peu délicate. [Hermione] (24%)

Le visage grave, Dubois se tourna vers Harry. C’est toi, Harry, qui devras leur montrer qu’il ne suffit pas d’avoir un père riche pour être un attrapeur digne de ce nom. Saisis-toi du Vif d’or avant Malefoy, donne ta vie pour cela si c’est nécessaire, Harry, car aujourd’hui, il faut absolument que nous remportions la victoire, il le faut. (38%)

Tu prépares un ballet aérien, Potter ? cria Malefoy. Après avoir évité une nouvelle attaque, Harry se retourna vers lui avec un regard de haine. Il aperçut alors le Vif d’or qui voletait à quelques centimètres au-dessus de l’oreille gauche de Malefoy. Celui-ci, trop occupé à se moquer de lui, ne l’avait pas vu. (17%)

Harry Potter risque sa propre vie pour ses amis ! gémit Dobby dans une sorte d’extase pitoyable. Il est si noble ! Si courageux ! Mais il doit sauver sa propre vie, il le faut, Harry Potter ne doit pas... (21%)

Chapitre 11 : Le club de duel

Alors, comme ça, c’est à cause de Dobby qu’on n’a pas pu prendre le train et que tu t’es cassé le bras ? Tu sais quoi Harry ? S’il continue à vouloir te sauver la vie, il va finir par te tuer. [Ron] (56%)

Harry eut un faible sourire. Provoquer un chahut au cours de Rogue était à peu près aussi facile que de réveiller un dragon endormi en lui crevant l’oeil. (28%)

C’était Nick Quasi-Sans-Tête. Le fantôme avait perdu sa couleur gris perle et sa transparence. Il ressemblait à présent à une épaisse fumée noire qui flottait à quinze centimètres au-dessus du sol, immobile et horizontale. Sa tête était à moitié décollée et son visage avait la même expression de stupeur que celui de Justin. (2%)

Un trafic de talismans, amulettes et autres gris-gris s’était organisé dans le dos des professeurs. Neville Londubat avait déjà acheté un gros oignon vert malodorant, une pointe de cristal violet et une queue de salamandre en décomposition lorsque ses camarades de Gryffondor lui firent observer qu’il ne courait aucun danger puisqu’il appartenait à une famille de sorciers au sang pur. (14%)

Chapitre 12 : Le Polynectar :

Harry jeta un coup d’oeil autour de lui. De tous les bureaux de professeurs qu’il avait eu l’occasion de visiter cette année, celui de Dumbledore était de loin le plus intéressant S’il n’avait pas eu si peur d’être renvoyé, il aurait eu plaisir à se trouver là. (5%)

C’était une belle et grande pièce circulaire pleine de petits bruits bizarres. Posés sur des tables, d’étranges instruments en argent bourdonnaient en émettant de petits nuages de fumée. Les murs étaient recouverts de portraits d’anciens directeurs et directrices qui somnolaient tranquillement dans leurs cadres. Il y avait également un énorme bureau aux pieds en forme de serres et derrière, sur une étagère, un chapeau pointu, usé et rapiécé : le Choixpeau magique. (12%)

Les phénix sont des créatures fascinantes. Ils peuvent transporter des charges très lourdes, leurs larmes ont de grands pouvoirs de guérison et ils sont très fidèles. [Dumbledore] (22%)

Dégage, Percy, répliquait Fred. Harry est pressé. Il doit se rendre dans la Chambre des Secrets pour y prendre le thé avec son serpent préféré, ajoutait George. (61%)

Chapitre 13 : Un journal très intime

Il vit tout de suite qu’il s’agissait d’un journal intime. D’après la date qu’on arrivait encore à lire sur la couverture, il était vieux de cinquante ans. Harry l’ouvrit avec avidité. La première page portait un nom tracé dans une encre qui avait un peu bavé : T.E. Jedusor. (39%)

Ce fut au début du cours suivant que Harry remarqua quelque chose d’étrange. Tous ses livres étaient tachés de l’encre rouge qui s’était répandue en tombant de son sac, sauf le journal de Jedusor : ses pages étaient tout aussi immaculées qu’auparavant alors que l’encre avait également coulé dessus. (15%)

Les pages du journal se mirent alors à tourner toutes seules, comme sous l’action d’une rafale de vent, et s’immobilisèrent à la date du treize juin. La petite case dans laquelle la date était inscrite se transforma en une sorte de minuscule écran de télévision. Les mains un peu tremblantes, Harry approcha le livre de son visage pour coller un œil contre cette petite fenêtre et soudain, il se sentit basculer en avant tandis que la fenêtre s’élargissait. Un instant plus tard, il plongeait tête la première à travers cette ouverture, emporté dans un tourbillon d’ombres et de couleurs. (31%)

C’était un long corps bas, hérissé de poils, avec un enchevêtrement de pattes noires, des yeux innombrables qui brillaient dans l’obscurité et une paire de pinces aiguisées comme un rasoir. (15%)

Chapitre 14 : Cornelius Fudge

Madame Pomfresh était penchée sur une élève de cinquième année. Elle avait de longs cheveux bouclés et Harry la reconnut aussitôt : c’était l’élève de Serdaigle à qui ils avaient demandé par erreur où se trouvait la salle commune des Serpentard et sur le lit à côté, il y avait... - Hermione ! s’exclama Ron. Elle était totalement immobile, et ses yeux vitreux étaient grands ouverts. (7%)

Aucun professeur ne semble avoir remarqué que tous les élèves de Serpentard sont sains et saufs. Toute cette histoire vient des Serpentard, c’est évident, non ? L’héritier de Serpentard, le monstre de Serpentard.. Pourquoi est-ce qu’ils ne renvoient pas tous les Serpentard ? ajouta-t-il [Lee Jordan] en provoquant des hochements de tête approbateurs et quelques applaudissements discrets. (8%)

Nous avons estimé que vous n’étiez plus à la hauteur de la situation, j’en suis désolé. Combien d’agressions ont eu lieu jusqu’à présent ? Il y en a eu deux de plus cet après-midi, n’est-ce pas ? À ce rythme, il ne restera bientôt plus aucun enfant de Moldus à Poudlard et nous sommes tous conscients de l’horrible perte que cela représenterait pour l’école. [Lucius Malefoy] (8%)

[...] vous vous apercevrez que je n’aurai véritablement quitté l’école que lorsqu’il n’y aura plus personne pour me rester fidèle. Vous vous apercevrez aussi qu’à Poudlard, une aide sera toujours apportée à ceux qui la demandent. [Dumbledore] (77%)

Chapitre 15 : Aragog

L’été annonçait son arrivée : le ciel et l’eau du lac avaient pris la même couleur bleu pervenche et des fleurs grosses comme des choux avaient éclos dans les serres. Mais depuis qu’on ne voyait plus Hagrid arpenter le parc, Crockdur sur ses talons, Harry trouvait que le décor avait beaucoup perdu de son charme. À l’intérieur du château, c’était encore pire. (20%)

Avec le départ de Dumbledore, la peur était à son comble et le soleil qui baignait de sa tiédeur les murs du château semblait incapable de réchauffer l’atmosphère. les visages étaient inquiets, tendus et lorsqu’il arrivait qu’un rire retentisse dans un couloir, il paraissait si aigu, si peu naturel, qu’il s’étouffait très vite. (23%)

Ils atteignirent bientôt la cabane de Hagrid qui paraissait triste et misérable avec ses fenêtres éteintes. Lorsque Harry poussa la porte, Crockdur parut fou de joie et se mit à lancer des aboiements joyeux qui risquaient de réveiller tout le château. Pour le faire taire, Harry et Ron lui donnèrent des caramels qui collèrent les dents du molosse et l’empêchèrent d’aboyer. (21%)

Des araignées. non pas de petites araignées semblables à celles qu’il avait vues sillonner le sol quelques instants auparavant, mais d’énormes monstres de la taille d’un camion, pourvus de quatre paires d’yeux et de huit pattes gigantesques, noires et couvertes de poils. (36%)

Chapitre 16 : La Chambre des Secrets

Harry se rappela soudain à qui Ginny le faisait penser. Elle se balançait légèrement sur sa chaise, d’avant en arrière, exactement comme Dobby lorsqu’il était sur le point de révéler quelque chose qu’il n’avait pas le droit de dire. (20%)

De tous les monstres et créatures qui hantent nos contrées, il n’en est guère de plus étrange ni de plus mortel que le Basilic, connu également sous le nom de Roi des Serpents. (19%)

Mon garçon, dit Lockhart en fronçant les sourcils, fais donc preuve d’un peu de bon sens. Mes livres ne se seraient pas vendus moitié aussi bien si les gens n’avaient pas cru que c’était moi qui avais fait tout cela. Personne n’aurait envie de lire l’histoire d’un vieux sorcier arménien laid comme un pou, même s’il a sauvé tout un village d’une attaque de loups-garous. Il ferait peur si on montrait sa photo sur la couverture d’un livre. En plus, il ne savait pas s’habiller. (30%)

Oh, c’était abominable, dit-elle [Mimi Geignarde] avec délectation. C’est arrivé ici même. Je suis morte dans cette cabine, je m’en souviens très bien. J’étais venue me cacher ici parce qu’Olive Hornby s’était moquée de mes lunettes. la porte était fermée à clé et j’étais en train de pleurer quand j’ai entendu quelqu’un entrer. Quelqu’un qui parlait une drôle de langue. Mais c’est surtout la voix qui m’a frappée, parce que c’était un garçon qui parlait. Alors j’ai ouvert la porte pour lui dire de filer et d’aller dans les toilettes des garçons et c’est à ce moment là - Mimi se gonfla d’importance, le visage rayonnant - que je suis morte. (31%)

Chapitre 17 : L’héritier de Serpentard

Il a fallu longtemps pour que la stupide petite Ginny cesse de faire confiance à son journal, poursuivit Jedusor. Mais elle a fini par avoir des soupçons et elle a essayé de s’en débarrasser. C’est à ce moment-là que tu es intervenu, Harry. Tu as trouvé le journal et rien n’aurait pu me faire plus plaisir. N’importe qui d’autre aurait pu tomber dessus, mais c’est toi qui l’as trouvé, la personne que j’avais le plus envie de connaître... (5%)

Car il y a une étrange ressemblance entre nous, Harry Potter. Même toi, tu as dû le remarquer. Nous avons tous les deux du sang moldu, nous sommes tous deux orphelins, élevés par des Moldus. Et probablement les deux seuls élèves de Poudlard qui aient jamais parlé Fourchelang depuis le temps du grand Serpentard lui-même. Même physiquement, nous nous ressemblons... [Jedusor] (52%)

Pendant une fraction de seconde, Harry et Jedusor, la baguette toujours levée, regardèrent le petit livre noir. Puis, sans réfléchir, sans hésiter, comme s’il avait toujours eu cette idée en tête, Harry empoigna le crochet du serpent et le plongea au cœur du livre. (29%)

Il y eut un long hurlement perçant, un hurlement terrifiant. un flot d’encre jaillit du livre à gros bouillons et ruissela sur les mains de Harry. Jedusor à présent se tordait sur le sol, agitant vainement les bras, criant de toutes ses dernières forces. Et soudain... Il avait disparu. (14%)

Chapitre 18 : La récompense de Dobby

Vous avez donc découvert l’entrée de la Chambre, en violant au passage à peu près tous les articles du règlement de l’école, mais comment diable avez-vous fait pour sortir de là vivants, Potter ? [McGonagall] (39%)

Je suis professeur ? s’étonna Lockhart. J’imagine que je devais être très mauvais, non ? (24%)

Pour commencer, je voudrais te remercier, dit Dumbledore, le regard brillant. Tu m’as été vraiment fidèle, dans la Chambre des Secrets. Seule une parfaite loyauté de ta part pouvait amener Fumseck à venir à ton secours. (16%)

Dobby entoura la taille de Harry de ses bras et le serra contre lui. Harry Potter est encore plus grand que ne le croyait Dobby ! sanglota-t-il. Adieu, Harry Potter ! (21%)

0 commentaire
Support & Contact | Revue de presse | Infos légales | L’Équipe | Politique de confidentialité | SPIP | | S'inscrire au site public