Maisons
  Pseudo :   Passe :
Livres

Marathon Harry Potter 2011 : Résultats du sondage final

Dernière mise à jour le - Historique

Cette section du site est un wiki, ce qui signifie que les visiteurs de la page peuvent en modifier le contenu.
Pour modifier cette page, vous devez être connecté au site public.
| S'inscrire au site public

Voici les résultats de vos citations préférées pour chaque tome.

La citation finale : LA meilleure citation

Tome 1 : Le courage peut prendre de nombreuses formes, dit Dumbledore avec un sourire. Il faut beaucoup de bravoure pour faire face à ses ennemis mais il n’en faut pas moins pour affronter ses amis. (16%)

Tome 2 : Vous vous apercevrez que je n’aurai véritablement quitté l’école que lorsqu’il n’y aura plus personne pour me rester fidèle. Vous vous apercevrez aussi qu’à Poudlard, une aide sera toujours apportée à ceux qui la demandent. [Dumbledore] (18%)

Tome 3 : Nous nous reverrons un jour, dit Black. Tu es... Tu es le digne fils de ton père, Harry.. (4%)

Tome 4 : Souvenez-vous de Cedric. Si, un jour, vous avez à choisir entre le bien et la facilité, souvenez-vous de ce qui est arrivé à un garçon qui était bon, fraternel et courageux, simplement parce qu’il a croisé le chemin de Lord Voldemort. Souvenez-vous de Cedric Diggory. [Dumbledore] (7%)

Tome 5 : Celui qui a le pouvoir de vaincre le Seigneur des Ténèbres approche... il naîtra de ceux qui l’ont par trois fois défié, il sera né lorsque mourra le septième mois... et le Seigneur des Ténèbres le marquera comme son égal mais il aura un pouvoir que le Seigneur des Ténèbres ignore... et l’un devra mourir de la main de l’autre car aucun d’eux ne peut vivre tant que l’autre survit... (19%)

Tome 6 : Il sut alors, bien qu’il eût été incapable de dire comment il le savait, que le phénix était parti, qu’il avait à jamais quitté Poudlard, tout comme Dumbledore avait quitté son école, avait quitté le monde... avait quitté Harry. (8%)

Tome 7 : Regardez-... moi, murmura-t-il [Rogue]. Les yeux verts de Harry croisèrent les yeux noirs de Rogue mais un instant plus tard, quelque chose sembla s’éteindre au fond du regard sombre qui devint fixe, terne, vide. La main qui tenait encore Harry retomba avec un bruit sourd et Rogue ne bougea plus. (28%)

J’ai fait preuve de négligence et c’est pourquoi le hasard et la mauvaise fortune, qui s’acharnent à détruire tout projet insuffisamment préparé, ont fini par me mettre en échec. Mais j’ai beaucoup appris, à présent. Je comprends aujourd’hui des choses qui m’échappaient auparavant. Je dois être celui qui tuera Harry Potter et je le serai. [Voldemort] (0%)

Je m’occuperai du garçon moi-même. Trop d’erreurs ont été commises au sujet de Harry Potter. Je suis responsable de certaines d’entre elles. Le fait que Potter soit toujours en vie est dû beaucoup plus à mes erreurs qu’à ses triomphes. [Voldemort] (0%)

C’était comme s’il [Dumbledore] était né à la vie tel qu’il l’avait toujours vu, âgé, vénérable, les cheveux argentés. L’idée d’un Dumbledore adolescent lui paraissait une bizarrerie, comme imaginer une Hermione stupide ou un Scroutt à pétard affectueux. (0%)

En fait, ils pensent que je prends inutilement de la place, mais j’y suis habitué... - Je ne crois pas que tu prennes inutilement de la place. Si Harry n’avait pas vu remuer les lèvres de Dudley, il n’en aurait sans doute pas cru ses oreilles. (1%)

Prendre mon apparence, c’est très différent... [Harry] - Oh, tu sais, Harry, personne ici n’en a très envie, dit Fred avec sérieux. Imagine que quelque chose se passe mal et que nous soyons tous condamnés à rester à jamais des petits imbéciles binoclards et maigrichons. (3%)

Comment te sens-tu, Georgie ? murmura Mrs Weasley. Les doigts de George cherchèrent à tâtons le côté de sa tête. - Comme un saint, murmura-t-il. Qu’est-ce qu’il a ? croassa Fred, l’air terrifié. Il est devenu fou ? - Comme un saint, répéta George qui ouvrit les yeux et regarda son frère. Tu vois, j’ai une oreillole. Une oreillole, Fred, tu as compris ? (1%)

Si je prenais brusquement une épée et que je te la passe au travers du corps, Ron, je n’infligerais aucun dommage à ton âme. - Ce qui serait pour moi une grande consolation, assura Ron. Harry éclata de rire. - J’espère bien ! [Hermione] (0%)

Vous portez peut-être cette cicatrice comme une couronne, Potter, mais il n’appartient pas à un garçon de dix-sept ans de me dire comment je dois faire mon travail ! Il serait temps que vous appreniez à manifester un peu de respect ! [Scrimgeour] - Il serait temps que vous le méritiez, répliqua Harry. (1%)

Le Patronus ouvrit alors largement sa gueule et parla avec la voix lente, forte, profonde, de Kingsley Shacklebolt : - Le ministère est tombé. Scrimgeour est mort. Ils arrivent ! (1%)

Pas étonnant que je n’arrive pas à la [baguette magique] sortir, Hermione, tu as emporté mon vieux jean, il est trop étroit. - Oh, crois bien que j’en suis désolée, persifla Hermione. Tandis qu’elle tirait la serveuse à l’écart de la vitrine, Harry l’entendit marmonner quelque chose sur l’endroit où Ron pouvait enfoncer sa baguette. (0%)

Cher Patmol, Merci, merci, pour le cadeau d’anniversaire de Harry ! C’est de très loin celui qu’il a préféré. Un an et il file déjà sur son balai-jouet ! Tu ne peux pas savoir comme il était content, je te joins une photo pour que tu le voies toi-même. Comme tu le sais, le balai ne vole qu’à soixante centimètres de hauteur mais Harry a failli tuer le chat et il a pulvérisé un horrible vase que Pétunia m’avait offert pour Noël (ce dont je ne me plains pas). (3%)

Qui était cette femme ? interrogea Harry. - Sais pas, une quelconque harpie du ministère. Mondingus réfléchit un instant, le front plissé. - Une petite bonne femme avec un noeud sur la tête. Il fronça les sourcils et ajouta : - Elle avait l’air d’un crapaud. (0%)

Et toi, tu es censé être en train de mourir d’éclabouille au Terrier ! Si quelqu’un devait ne pas y aller, ce serait Harry. Sa tête est mise à prix dix mille Gallions. [Hermione] - Très bien, dans ce cas, je resterai ici, répliqua Harry. Si jamais vous arrivez à vaincre Voldemort, n’oubliez pas de me prévenir, d’accord ? (0%)

Spe... Spero Patronum ! lança Hermione. Mais ce fut sans effet. - C’est le seul sortilège qu’elle ait du mal à réussir, expliqua Harry à une Mrs Catermole abasourdie. [...] Une loutre argentée surgit alors à l’extrémité de la baguette d’Hermione et s’envola avec grâce pour rejoindre le cerf. (0%)

Au cas où tu ne l’aurais pas remarqué, mon vieux, appeler Tu-Sais-Qui par son nom n’a pas fait beaucoup de bien à Dumbledore, à la fin, répliqua sèchement Ron. Essaye de montrer un peu de respect envers Tu-Sais-Qui, tu veux bien ? - Du respect ? répéta Harry. (0%)

Tu pensais que nous allions descendre dans des hôtels cinq étoiles ? Que nous trouverions un Horcruxe tous les deux jours ? Tu croyais pouvoir revenir chez maman pour Noël ? -On croyait que tu savais ce que tu faisais ! s’exclama Ron en se levant. Ses paroles transpercèrent Harry comme des lames brûlantes. (0%)

Il les [larmes] laissa ruisseler, les lèvres étroitement serrées, et regarda la neige épaisse qui cachait à ses yeux la tombe où gisaient les dépouilles de Lily et de James, simples ossements à présent, peut-être même poussière, étrangers à la présence si proche de leur fils survivant, dont le cœur continuait de battre grâce à leur sacrifice. (4%)

Certains avaient simplement signé de leur nom en Encre Éternelle, d’autres avaient gravé leurs initiales dans le bois, d’autres encore avaient écrit des messages. Les plus récents, dont l’éclat tranchait sur les autres graffiti magiques accumulés depuis seize ans, exprimaient tous des pensées semblables. « BONNE CHANCE, HARRY OÙ QUE TU SOIS. » « SI TU LIS CECI, HARRY, SACHE QUE NOUS SOMMES TOUS DERRIÈRE TOI ! » « VIVE HARRY POTTER ! » (3%)

Il t’aimait beaucoup, murmura Hermione. je sais qu’il t’aimait beaucoup. Harry laissa retomber ses bras. - J’ignore qui il aimait, Hermione, mais sûrement pas moi. Le gâchis dans lequel il m’a abandonné, on ne peut pas appeler ça de l’amour. (0%)

Ce genre de choses paraissent toujours plus cool, comme tu dis, qu’elles ne l’ont vraiment été, répliqua Harry. C’est ce que j’ai essayé de te faire comprendre pendant des années. D’un même mouvement, ils s’avancèrent l’un vers l’autre et s’étreignirent, Harry serrant le dos toujours trempé du blouson de Ron. (0%)

Il [Dumbledore] savait ce qu’il faisait quand il m’a donné le Déluminateur, non ? Il... enfin... [...] Il a dû savoir que j’allais vous laisser tomber. - Non, rectifia Harry. Il a dû savoir que tu aurais toujours envie de revenir. (1%)

C’est juste un conte moral, on voit tout de suite quel est le meilleur cadeau, celui qu’on devrait choisir... [Ron] Tous trois parlèrent en même temps. Hermione dit : - La cape. Ron : La baguette. Harry : La pierre. Ils se regardèrent, moitié surpris, moitié amusés. (0%)

Mais ce qu’il faut surtout, c’est ne pas se laisser bercer par une fausse sensation de sécurité sous prétexte qu’il aurait quitté le pays. Peut-être est-ce vrai, peut-être pas, mais un fait demeure : quand il le veut, il est capable de filer plus vite que Severus Rogue confronté à une bouteille de shampooing, alors ce n’est pas parce qu’il est loin qu’il faut vous croire à l’abri, si vous avez l’intention de prendre des risques. (0%)

Les yeux de l’elfe se posèrent sur lui et ses lèvres tremplèrent sous l’effort qu’il dut faire pour prononcer ses derniers mots : - Harry... Potter... Alors, avec un petit frémissement, l’elfe s’immobilisa, et ses yeux ne furent plus que deux grandes sphères vitreuses dans lesquelles scintillait la lueur des étoiles qu’ils ne pouvaient plus voir. (4%)

De même que Voldemort n’avait réussi à posséder Harry pendant qu’il se consumait de chagrin pour Sirius, de même ses pensées ne pouvaient pénétrer son esprit en cet instant où il pleurait Dobby. La peine qu’il éprouvait semblait chasser Voldemort de sa tête... Mais Dumbledore aurait dit, bien sûr, que c’était plutôt l’amour... (2%)

Oui... Oui... un garçon, répéta Lupin qui semblait ébloui par son propre bonheur. Il contourna la table à grands pas et serra Harry dans ses bras. On aurait dit que la scène qui s’était déroulée dans le sous-sol du square Grimmaurd n’avait jamais eu lieu. - Tu veux bien être le parrain ? lui demanda-t-il en relâchant son étreinte. (0%)

Elle [Bellatrix] avait un goût répugnant, pire que la Ravegourde ! Ron, viens là que je m’occupe de toi... - D’accord, mais souviens-toi, je ne veux pas une barbe trop longue... - Pour l’amour du ciel ! On ne te demande pas d’avoir l’air séduisant... (0%)

Il [Voldemort] sait [Harry]. Sa propre voix lui parut grave et étrange, après les hurlements aigus de Voldemort. - Il sait et il va vérifier les cachettes des autres Horcruxes. Le dernier - il s’était mis debout à présent - se trouve à Poudlard. Je le savais. Je le savais. (0%)

Votre frère savait comment venir à bout de Vous-Savez-Qui et il m’a transmis ce savoir. Je continuerai jusqu’à ce que je réussisse... ou que je meure. Ne croyez pas que j’ignore comment les choses pourraient finir. Je le sais depuis des années. [Harry] (2%)

Ce n’est pas grave. Ils ne veulent pas trop verser de sang pur, et même s’ils nous torturent un peu quand on est insolents, ils ne nous tuent pas. Harry ne savait pas ce qui était le pire, ce que Neville racontait ou le ton de banalité sur lequel il le racontait. (0%)

Et pourquoi Potter chercherait-il à entrer dans la tour de Serdaigle ? Potter appartient à ma maison ! Derrière l’incrédulité et la colère, Harry perçut une nuance de fierté dans sa voix et il sentit monter en lui une vague d’affection pour Minerva McGonagall. (2%)

Il y eut un grand fracas lorsque les crochets de Basilic tombèrent en cascade des bras d’Hermione. Se ruant sur Ron, elle lui passa les bras autour du cou et l’embrassa en plein sur la bouche. A son tour, Ron lâcha les crochets et le balai qu’il tenait entre les mains et lui rendit son baiser avec tant de fougue qu’il la souleva de terre. (11%)

Regardez-... moi, murmura-t-il [Rogue]. Les yeux verts de Harry croisèrent les yeux noirs de Rogue mais un instant plus tard, quelque chose sembla s’éteindre au fond du regard sombre qui devint fixe, terne, vide. La main qui tenait encore Harry retomba avec un bruit sourd et Rogue ne bougea plus. (22%)

Très bien, très bien. Mais ne le dites jamais à personne, Dumbledore, jamais à personne ! Cela doit rester entre nous ! Jurez-le ! Je ne peux pas supporter... Surtout le fils de Potter... Je veux votre parole ! - Vous voulez ma parole, Severus, que je ne révélerai jamais ce qu’il y a de meilleur en vous ? Soupira Dumbledore en baissant les yeux sur le visage à la fois féroce et angoissé de Rogue. Si vous insistez... (13%)

Il voulait que tout se passe vite, pendant qu’il pouvait encore tenir debout, avant qu’il ne perde le contrôle de lui-même, avant qu’il ne trahisse sa peur... Il vit alors la bouche remuer, puis il y eut un éclair de lumière verte et tout disparut. (1%)

N’aie pas pitié des morts, Harry. Aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour. En y retournant, tu pourras faire en sorte qu’il y ait moins d’âmes mutilées, moins de familles déchirées. Si cela en vaut la peine à tes yeux, alors disons-nous au revoir pour l’instant. (7%)

Mais Harry n’avait d’yeux que pour l’homme qui occupait le plus grand des tableaux, juste derrière le fauteuil du directeur. Des larmes jaillissaient derrière les lunettes en demi-lune et coulaient dans la longue barbe argentée. La fierté, la gratitude qui émanaient de lui étaient pour Harry un baume aussi précieux que le chant du phénix. (5%)

Tout se passera bien pour lui, murmura Ginny. Harry la regarda puis, d’un geste machinal, il abaissa la main et caressa sur son front la cicatrice en forme d’éclair. - J’en suis sûr. Il y avait dix-neuf ans que la cicatrice de Harry avait cessé de lui faire mal. Tout était bien. (13%)

Voyons, pour l’amour du ciel... vous êtes des sorciers ! Vous pratiquez la magie ! Vous êtes sûrement capables d’arranger... tout ce qui se passe ! Scrimgeour tourna lentement sur lui-même et échangea un regard incrédule avec Fudge qui parvint cette fois à sourire en répondant d’un ton aimable : - L’ennui, monsieur le Premier Ministre, c’est que l’autre camp aussi pratique la magie. (2%)

J’ai bien joué mon rôle, répondit Rogue. Et tu oublies la plus grande faiblesse de Dumbledore : il voit toujours les gens meilleurs qu’ils ne sont. Quand je suis venu travailler chez lui, fraîchement débarqué de chez les Mangemorts, je lui ai raconté toute une histoire sur les profonds remords que j’éprouvais et il m’a accueilli à bras ouverts - tout en s’efforçant de me tenir soigneusement à distance de la défense contre les forces du Mal. (1%)

Vous n’avez pas fait ce que je demandais. Jamais vous n’avez traité Harry comme un fils. Avec vous, il n’a connu que l’indifférence et même souvent la cruauté. Le mieux qu’on puisse dire, c’est qu’au moins il n’aura pas subi les terribles dommages infligés au malheureux garçon assis entre vous. [Dumbledore] (1%)

La prochaine fois, ce pourrait être moi, non ? Mais si c’est le cas, poursuivit-il [Harry] d’un ton féroce en regardant à présent Dumbledore droit dans ses yeux bleus qui brillaient à la lueur de la baguette magique, je ferai tout pour emmener avec moi autant de Mangemorts que je pourrai et Voldemort aussi, si j’y arrive. (1%)

Ouais, c’est ça... dix « Optimal » et un « Effort exceptionnel » en défense contre les forces du Mal. Il [Ron] lui jeta un coup d’œil, moitié amusé, moitié exaspéré. - Tu dois être très déçue, non ? Hermione hocha la tête et Harry éclata de rire. (3%)

Vous avez peur de Vous-Savez-Qui ? Craignez plutôt POUSSE-RIKIKI le constipateur magique qui vous prend aux tripes ! (4%)

Moi aussi, j’étais contente d’aller aux réunions, dit Luna d’un ton serein. J’avais l’impression d’avoir des amis. C’était l’une de ces remarques gênantes que Luna lançait souvent et qui provoquait chez Harry un mélange déchirant de pitié et d’embarras. (1%)

Au moins, une chose est sûre, déclara-t-il [Harry] d’un ton féroce, c’est que Rogue sera parti à la fin de l’année. - Qu’est-ce que tu veux dire ? demanda Ron. - Ce poste est maudit. Personne n’y est resté plus d’un an... Quirrell en est même mort. Personnellement, je vais croiser les doigts pour qu’il y ait un nouveau cadavre. (1%)

Oui, répondit Harry avec raideur. - Oui monsieur. [Rogue] - Il n’est pas nécessaire de m’appeler « monsieur », professeur. (6%)

En fait, comme je suis - pardonne-moi - relativement plus intelligent que la plupart des hommes, mes erreurs sont en proportion plus considérables. [Dumbledore] (1%)

De toute façon, j’étais meilleur que McLaggen, poursuivit Ron d’un ton avantageux. Vous l’avez vu foncer dans la mauvaise direction au cinquième tir ? On aurait dit qu’il avait subi un sortilège de Confusion... À la grande surprise de Harry, le teint d’Hermione prit une couleur rose vif. (1%)

En revanche, ils [les Mangemorts] seraient ravis de m’avoir parmi eux, dit Harry d’un ton sarcastique. Nous pourrions être les meilleurs amis du monde s’ils n’essayaient pas tout le temps de m’assassiner. (1%)

Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux mage noir de tous les temps ? Non, je n’avais pas la moindre idée de ce qu’il allait devenir. Mais il est certain qu’il m’intriguait. [Dumbledore] (1%)

Il y avait maintenant des années qu’il connaissait Ginny... Il était naturel qu’il ait tendance à la protéger... naturel qu’il se soucie de veiller sur elle... qu’il veuille couper Dean en morceaux pour l’avoir embrassée... non... il faudrait qu’il exerce un plus grand contrôle sur cet aspect de ses sentiments fraternels. (1%)

Personne ne m’a encore demandé de l’accompagner à une soirée en amie ! C’est pour ça que tu t’es teint le sourcil ? Pour la fête ? Tu veux que je m’en teigne un aussi ? [Luna] (1%)

Mais vous êtes normal ! affirma Harry avec force. Vous avez simplement un... un problème... Lupin éclata de rire. - Parfois, tu me rappelles beaucoup James. En public, il appelait ça mon « petit problème de fourrure ». Les autres croyaient souvent que je possédais un lapin mal élevé. [Lupin] (2%)

Il m’a accusé d’être « l’homme de Dumbledore jusqu’au bout ». [Harry] - Quelle grossièreté de sa part. - Je lui ai répondu que c’était vrai. Dumbledore ouvrit la bouche, comme s’il allait parler, puis la referma. [...] Très gêné, Harry se rendit soudain compte que les yeux bleus et brillants de Dumbledore paraissaient un peu humides et il baissa aussitôt le regard sur ses genoux. (10%)

Je ne peux pas m’empêcher de penser à elle, dit-il [Ron] d’une voix rauque. Harry resta bouche bée. Il ne s’était pas attendu à cela et n’avait pas très envie d’en entendre parler. Ils avaient beau être amis, si Ron se mettait à appeler Lavande Lav-Lav, il réagirait fermement. (0%)

Quand j’y pense, la moitié de notre famille te doit la vie, déclara Mr Weasley, la gorge serrée. Tout ce que je peux dire, c’est qu’on a eu de la chance le jour où Ron a décidé de s’asseoir pour la première fois dans ton compartiment du Poudlard Express, Harry. (3%)

Je sais sous quel nom on te connaît, l’interrompit Dumbledore en souriant aimablement. Mais à mes yeux, tu resteras toujours Tom Jedusor. C’est l’une de ces habitudes agaçantes des anciens professeurs, ils n’oublient jamais tout à fait les années de jeunesse de leurs élèves. (0%)

Oh excellent, l’interrompit Rogue, avec une moue méprisante. Tout le monde pourra aisément constater que les six années, ou presque, pendant lesquelles on vous a enseigné la magie n’auront pas été une perte de temps, Potter. « Les fantômes sont transparents ». (5%)

Tu sens que tu dois aller enterrer une araignée géante ? demanda Ron, abasourdi. - Oui, assura Harry en sortant sa cape d’invisibilité de son sac. J’ai l’intuition que c’est là qu’il faut être ce soir, vous voyez ce que je veux dire ? (0%)

C’était, pensa-t-il, la différence entre être traîné dans l’arène pour livrer un combat à mort et entrer dans cette même arène la tête haute. Certains diraient peut-être qu’entre les deux voies, le choix était limité, mais Dumbledore savait - et moi aussi, songea Harry, avec un orgueil féroce, et mes parents aussi - qu’on ne pouvait imaginer plus grande différence. (6%)

Harry tourna la tête et vit Ginny courir vers lui. Elle se jeta dans ses bras, le visage résolu, le regard flamboyant. Alors, sans réfléchir, sans l’avoir prévu, sans se soucier des cinquante personnes qui les regardaient, Harry l’embrassa. (8%)

Trois attaques de Détraqueurs en une semaine et tout ce que Romilda Vane trouve à me demander, c’est s’il est vrai que tu as un hippogriffe tatoué sur la poitrine. [Ginny] (1%)

Nous y sommes presque... Je peux nous faire transplaner tous les deux... ne vous inquiétez pas... - Je ne m’inquiète pas, Harry, répondit Dumbledore, la voix un peu plus ferme malgré l’eau glacée. Je suis avec toi. (6%)

Un jet de lumière verte jaillit de lumière verte jaillit de la baguette de Rogue et frappa Dumbledore en pleine poitrine. Le cri d’horreur que Harry aurait voulu pousser ne parvint pas à sortir de sa gorge. Silencieux et immobile, il ne put que regarder Dumbledore qui fut projeté dans les airs comme par une explosion. Pendant une fraction de seconde, il sembla suspendu sous la tête de mort étincelante puis retomba lentement en arrière, par-dessus les remparts, telle une grosse poupée de chiffon, avant de disparaître dans le vide. (10%)

Harry tendit la main, rajusta les lunettes en demi-lune sur le nez aquilin et essuya avec sa propre manche un filet de sang qui coulait de sa bouche. Puis il baissa les yeux vers le visage ridé du vieux sage et essaya d’assimiler cette vérité monstrueuse et incompréhensible : jamais plus Dumbledore ne lui parlerait, jamais plus il ne pourrait lui venir en aide... (5%)

Il sut alors, bien qu’il eût été incapable de dire comment il le savait, que le phénix était parti, qu’il avait à jamais quitté Poudlard, tout comme Dumbledore avait quitté son école, avait quitté le monde... avait quitté Harry. (12%)

Des mots étranges leur parvenaient, flottant au-dessus des centaines de têtes rassemblées autour d’eux : « Noblesse d’esprit... Contribution intellectuelle... Grandeur d’âme... » Cela n’avait pas beaucoup de sens et, en tout cas, pas grand rapport avec Dumbledore tel que Harry l’avait connu. Il se souvint tout à coup de ce qu’avait dit un jour Dumbledore après avoir annoncé qu’il allait prononcer quelques mots : « Nigaud ! Grasdouble ! Bizarre ! Pinçon ! » et une nouvelle fois, il dut réprimer un sourire... (6%)

Il a été insolent. [Dudley] - Vraiment ? Il a dit que tu avais l’air d’un cochon à qui on aurait appris à marcher sur deux pattes ? Mais ça, ce n’est pas de l’insolence, Dud, c’est la vérité. [Harry] (0,5%)

J’ai entendu... cet horrible garçon... il en parlait à... à elle... il y a des années..., dit-elle [Pétunia] d’une voix hachée. - Si tu fais allusion à maman et papa, pourquoi ne pas les appeler par leurs noms ? déclara Harry d’une voix forte. (0,7%)

Harry, j’ai laissé un mot à ta tante et à ton oncle pour leur dire de ne pas s’inquiéter... [Lupin] - Ils ne s’inquiéteront pas, assura-t-il [Harry]. - ... que tu es en sécurité... - Ça va les déprimer. - ... et que tu les reverras l’été prochain. - C’est vraiment indispensable ? Lupin sourit mais s’abstint de tout commentaire. (5,3%)

Salut, Harry, dit George avec un grand sourire. Il nous avait semblé entendre ta voix douce et mélodieuse. - Il ne faut pas réprimer ta colère comme ça, Harry, laisse-la s’exprimer, dit Fred avec le même sourire. Sinon, il y a peut-être deux ou trois personnes dans un rayon de cinquante kilomètres qui risquent de ne pas t’entendre. (3,3%)

Ils l’ont également limogé de son poste de président sorcier du Magenmagot - la Haute Cour de justice des mages - et on parle même de lui retirer l’Ordre de Merlin, première classe. [Lupin] - Mais Dumbledore dit qu’il s’en fiche du moment qu’on ne supprime pas sa carte des Chocogrenouilles, dit Bill avec un sourire. (1,7%)

La puissance ne dépend pas de la taille, ajouta George. Regarde Ginny, par exemple. - Qu’est-ce que tu veux dire ? s’étonna Harry. - Tu ne t’es jamais pris sur la figure un de ses maléfices de Chauve-Furie ? (0,7%)

Lorsqu’il passa devant la fontaine, Harry vit des Noises et des Mornilles briller au fond du bassin. À côté, un petit écriteau noirci précisait : LES SOMMES RÉCOLTÉES DANS LA FONTAINE DE LA FRATERNITÉ MAGIQUE SERONT INTÉGRALEMENT VERSÉES À L’HÔPITAL STE MANGOUSTE. - Si je ne suis pas renvoyé de Poudlard, j’y mettrai dix Gallions, pensa Harry, dans une promesse désespérée. (0%)

Témoin de la défense, Albus Perceval Wulfric Brian Dumbledore, dit une voix paisible derrière Harry. (0,9%)

Il [Harry] se rappela ce que Fred avait dit : « Aucune personne saine d’esprit n’aurait l’idée de nommer Ron préfet. » Harry eut un petit rire. Presque aussitôt, sa propre attitude l’écœura. (0,2%)

Il [Harry] distinguait dans ses grands yeux argentés le reflet des chevaux aux ailes de chauves-souris. - Oh, oui, répondit-elle [Luna]. Je les ai vus dès le premier jour où je suis venue ici. Ce sont toujours eux qui tirent les diligences. Ne t’inquiète pas, tu es aussi sain d’esprit que moi. (0,5%)

Les sourcils du professeur Chourave se levèrent si haut qu’ils disparurent derrière ses méches rebelles et Harry n’avait jamais vu les lèvres du professeur McGonagall aussi pincées. Jusqu’à présent, aucun nouvel enseignant ne s’était jamais permis d’interrompre Dumbledore. De nombreux élèves affichaient un sourire narquois ; de toute évidence, cette femme ignorait les traditions de Poudlard. (0%)

À votre avis, qui aurait l’idée d’attaquer des enfants comme vous ? interrogea le professeur Ombrage d’une horrible voix mielleuse. - Mmm, voyons..., répondit Harry en faisant semblant de réfléchir. Peut-être... disons... Lord Voldemort ? (1,9%)

Jusqu’à présent, Harry n’avait jamais imaginé qu’il puisse haïr un professeur plus encore que Rogue mais, tandis qu’il revenait vers la tour de Gryffondor, il dut admettre qu’il lui avait trouvé une sérieuse rivale. (0,2%)

Harry, ce que tu as écrit est très bien à part la fin. Tu as sans doute mal entendu ce que disait le professeur Sinistra, le satellite de Jupiter qu’on appelle Europe est recouvert de glace, pas de garces... [Hermione] (0,9%)

Alors, les meilleurs notes, disait-elle [Hermione], c’est O pour Optimal et ensuite A... - Non, E, rectifia George. E pour « effort exceptionnel ». D’ailleurs j’ai toujours pensé que Fred et moi aurions dû avoir un E dans toutes les matières parce que le simple fait de nous présenter aux examens constituait en soi un effort exceptionnel. (2,4%)

En fait, plus on est, mieux ça vaut - par exemple Michael Corner et ses amis ne seraient pas venus si Michael ne sortait pas avec Ginny... [Hermione] Ron, qui était en train de boire les dernières gouttes de sa bouteille, avala de travers et aspergea de Bièreaubeurre le devant de sa robe. - IL QUOI ? bredouilla-t-il, scandalisé, les oreilles semblables à deux tranches de bœuf cru. (0%)

Pendant un instant, Ron essaya de continuer à courir en faisant de grands moulinets avec les bras mais il bascula en arrière et dévala le toboggan avant de finir sa course sur le dos, aux pieds de Harry. - Heu... Je crois qu’on n’a pas le droit d’aller dans le dortoir des filles, fit remarquer Harry qui aida Ron à se relever en s’efforçant de ne pas éclater de rire. (0,2%)

L’Association de défense ? risqua Cho. En abrégé, ça donnerait A.D., personne ne saurait de quoi il s’agit. - Oui, c’est pas mal l’A.D., approuva Ginny. Mais ce serait mieux si ça voulait dire l’armée de Dumbledore, puisque c’est la pire crainte du ministère, non ? (0,9%)

Même Fred avait déclaré que George et lui finiraient par être fiers de Ron. Ils envisageaient même de reconnaître qu’il avait un lien de parenté avec eux, ce qu’ils avaient toujours essayé de nier depuis quatre ans. (0,9%)

Jamais vu des mômes aussi doués pour en savoir plus que ce qu’ils devraient, marmonna-t-il [Hagrid] en versant de l’eau bouillante dans trois de ses énormes tasses de la taille d’un seau. Et c’est pas un compliment. On appelle ça des fouineurs. Des gens qui se mêlent de ce qui ne les regarde pas. (0%)

Ron, dit Hermione d’un air très digne en trempant la pointe de sa plume dans son encrier, tu es le butor le plus insensible que j’aie jamais eu l’infortune de rencontrer. - Ça veut dire quoi, ça ? s’indigna Ron. Tu connais des gens, toi, qui pleurent quand on les embrasse ? (1,2%)

Ce sont des médecins ? demanda-t-il [Harry] à Ron à mi-voix. - Des médecins ? s’étonna Ron. Tu veux dire ces Moldus cinglés qui coupent les gens en morceaux ? Non, eux, ce sont des guérisseurs. (0%)

Il n’y a pas de quoi en avoir honte ! poursuivit Mrs Londubat avec colère. Tu devrais au contraire être fier, Neville, tu m’entends ? Fier ! Ils n’ont pas sacrifié leur santé et leur équilibre mental pour que leur fils unique ait honte d’eux ! (1,9%)

Je vous attends lundi soir à six heures, Potter. Dans mon bureau. Si quelqu’un vous pose la question, vous répondrez que vous prenez des leçons de rattrapage en potions. Quiconque vous aura vu à l’un de mes cours ne saurait nier que vous en ayez grand besoin. [Rogue] (0,9%)

Il [Rogue] a été un Mangemort, insista Ron, têtu. Et on n’a jamais eu la preuve qu’il avait véritablement changé de camp. - Dumbledore lui fait confiance, répéta Hermione. Et si on ne peut pas faire confiance à Dumbledore, alors on ne peut faire confiance à personne. (0,9%)

Tu devrais écrire un livre, dit Ron à Hermione en coupant ses pommes de terre. Un truc qui donne la traduction des idioties que font les filles pour que les garçons puissent comprendre à quoi ça rime. (0,5%)

Lorsque la porte se referma sur eux, Harry entendit la voix de Phineas Nigellus : - Voyez-vous, monsieur le ministre, il y a bien des sujets sur lesquels je suis en désaccord avec Dumbledore... Mais il faut lui reconnaître qu’il ne manque pas de style... (2,6%)

Ce qui horrifiait tant Harry, ce qui le rendait si malheureux, ce n’étaient pas les hurlements de Rogue ou les jets de bocaux. C’était le fait qu’il savait ce que l’on ressent lorsqu’on est humilié au milieu d’un cercle de spectateurs. Il savait exactement ce qu’avait éprouvé Rogue au moment où James Potter l’avait ridiculisé et à en juger par ce qu’il venait de voir, son père était bel et bien le personnage arrogant que Rogue lui avait toujours décrit. (3,6%)

Rends-lui la vie infernale à cette vieille folle, Peeves, lança-t-il [Fred]. Et Peeves, que Harry n’avait encore jamais vu obéir à l’ordre d’un élève, ôta de sa tête son chapeau en forme de cloche et se mit au garde-à-vous devant Fred et George qui firent demi-tour sous les applaudissements nourris de la foule avant de s’élancer au-dehors dans le ciel étincelant du crépuscule. (4,8%)

Une semaine après le départ de Fred et de George, Harry vit le professeur McGonagall passer devant Peeves, occupé à détacher du plafond un lustre de cristal, et aurait juré l’avoir entendue dire du coin des lèvres à l’esprit frappeur : « Il faut le dévisser dans l’autre sens ». (4,0%)

Il [Ron] consola un peu Harry en lui racontant comment il avait décrit en détail l’image d’un homme très laid, affligé d’une grosse verrue sur le nez, qu’il voyait nettement dans la boule de cristal avant de s’apercevoir qu’il s’agissait du visage de l’examinateur dont le reflet lui apparaissait à la surface de la sphère. (1,2%)

Le fait qu’Hermione ne soulève aucune objection à l’idée de tout casser au département de métamorphose en disait long sur la gravité de la situation. (0,7%)

Harry sentit Hermione trembler lorsque Graup ouvrit à nouveau grand la bouche et dit d’une voix profonde, comme dans un grondement : - Hermy. - Mon Dieu, dit Hermione qui semblait sur le point de s’évanouir. Elle serrait Harry si fort qu’il sentit son bras s’engourdir. - Il... il s’en est souvenu ! (0%)

Bienvenue au ministère de la Magie. Veuillez indiquer votre nom et l’objet de votre visite. - Harry Potter, Ron Weasley , Hermione Granger, dit rapidement Harry, Ginny Weasley, Neville Londubat, Luna Lovegood... Nous sommes venus sauver quelqu’un à moins que votre ministère puisse s’en charger à notre place !(2,1%)

Sirius sembla mettre un temps infini à tomber. Son corps se courba avec grâce et bascula lentement en arrière, à travers le voile déchiré suspendu à l’arcade. Harry vit la peur et la surprise se mêler sur le visage émacié, autrefois si séduisant, de son parrain qui traversa l’antique arcade et disparut au-delà du voile. (9,6%)

Tu ne cherches pas à me tuer, Dumbledore ? lança Voldemort, ses yeux écarlates plissés au-dessus de son bouclier. Tu ne t’abaisses pas à de telles brutalités, n’est-ce pas ? - Nous savons tout les deux qu’il existe d’autres moyens de détruire un homme, Tom, répondit Dumbledore, toujours aussi calme. (5,3%)

Celui qui a le pouvoir de vaincre le Seigneur des Ténèbres approche... il naîtra de ceux qui l’ont par trois fois défié, il sera né lorsque mourra le septième mois... et le Seigneur des Ténèbres le marquera comme son égal mais il aura un pouvoir que le Seigneur des Ténèbres ignore... et l’un devra mourir de la main de l’autre car aucun d’eux ne peut vivre tant que l’autre survit... (30,4%)

Flitwick a débarrassé le couloir du marécage de Fred et George, raconta Ginny. Il a fait ça en trois secondes mais il en a laissé un petit carré sous la fenêtre, entouré par un cordon... - Pourquoi ? s’étonna Hermione. - Il a dit que c’était vraiment de la très belle magie, répondit Ginny en haussant les épaules. - Je pense qu’il a voulu en faire un monument à Fred et à George, commenta Ron, la bouche pleine de chocolat. (8,4%)

Enfin, Frank se retrouva face au fauteuil et vit ce qui y était assis. Sa canne lui glissa alors des doigts et tomba par terre avec un bruit sec. La bouche grande ouverte, il laissa échapper un long hurlement. Il cria si fort qu’il n’entendit jamais les mots que la chose assise dans le fauteuil prononça en brandissant une baguette magique. Il y eut un éclat de lumière verte, un souffle semblable à un brusque coup de vent, puis Frank Bryce s’effondra. Il était mort avant d’avoir heurté le sol. À trois cents kilomètres de là, le garçon qui s’appelait Harry Potter se réveilla en sursaut. (0,2%)

Quant au directeur du collège, Harry n’avait aucune idée de l’endroit où il passait ses vacances d’été. Il s’amusa un instant à imaginer Dumbledore, avec sa grande barbe argentée, sa longue robe de sorcier et son chapeau pointu, allongé sur une plage, enduisant son long nez aquilin de crème solaire. Pourtant, quel que soit l’endroit où était parti Dumbledore, Harry était sûr qu’Hedwige serait capable de le retrouver. Sa chouette découvrait toujours le destinataire d’une lettre, même sans adresse. Mais que pourrait-il lui écrire ? (0,9%)

Nous allons venir te chercher, que ça plaise ou non à tes Moldus. Il n’est pas question que tu manques la Coupe du Monde, mais papa et maman pensent que ce serait mieux de faire semblant de leur demander la permission d’abord. S’ils sont d’accord, renvoie-moi Coq avec ta réponse illico presto et on viendra te chercher à cinq heures de l’après-midi dimanche prochain. S’ils ne sont pas d’accord, renvoie-moi Coq illico presto et on viendra quand même te chercher à cinq heures de l’après-midi dimanche prochain. [Ron] (3,7%)

Mr Weasley regardait autour de lui. Il avait toujours manifesté beaucoup d’intérêt pour les inventions des Moldus et Harry sentait qu’il brûlait d’envie d’aller examiner de près le poste de télévision et le magnétoscope. - Ça marche à l’eckeltricité, n’est-ce pas ? dit-il d’un ton d’expert. Ah, oui, je vois les prises. Je fais moi-même collection de prises, ajouta-t-il à l’adresse de l’oncle Vernon. Et de piles. J’ai une très belle collection de piles. Ma femme pense que je suis fou, mais voilà bien la preuve du contraire. (0,4%)

Oui, peut-être que tu trouverais encore de la bouse de dragon sur tes dossiers, hein, Perce ? lança Fred. - Il s’agissait d’un échantillon d’engrais en provenance de Norvège ! répliqua Percy dont le teint était devenu écarlate. Ce n’était pas moi qui était visé ! - Oh si, murmura Fred à Harry, alors qu’ils se levaient de table. C’est nous qui l’avions envoyée. (0,7%)

Ils s’étaient mis en cercle, coude à coude, frissonnant dans la brise fraîche qui soufflait sur la colline. Personne ne disait rien. Harry pensa qu’ils auraient l’air bien étrange si un Moldu venait se promener par là et les surprenait dans cette posture... neuf personnes, dont deux adultes, tenant une vieille botte racornie et attendant en silence dans la demi-obscurité de l’aube... (0,2%)

Harry éclata de rire, mais il ne dit rien de la stupéfaction qu’il avait éprouvée en apprenant l’existence d’autres écoles de sorcellerie. Voyant à présent des représentants de tant de nationalités différentes, il pensa qu’il avait été stupide de ne pas se douter que Poudlard ne pouvait être la seule école de sorciers au monde. (0,2%)

Tandis que les Vélanes se trémoussaient au rythme d’une musique de plus en plus vive, des pensées folles, insaisissables, tournoyaient dans l’esprit hébété de Harry. il avait envie de faire, à l’instant même, quelque chose de spectaculaire, d’impressionnant. par exemple, sauter de la loge et atterrir en vol plané au milieu du stade lui paraissait une bonne idée... Mais serait-ce suffisant ? (0,4%)

Pendant une fraction de seconde, Harry pensa qu’il s’agissait d’un autre vol de farfadets. Puis il s’aperçut que la forme représentait une gigantesque tête de mort, composée de petites lumières semblables à des étoiles d’émeraude, avec un serpent qui sortait de la bouche, comme une langue. Sous leur regard stupéfait, la tête de mort s’éleva de plus en plus haut, étincelant dans un halo de fumée verdâtre, se découpant sur le ciel noir comme une nouvelle constellation. (0%)

Écoute, maman, répondit Fred en levant vers elle un regard attristé. Si demain, le Poudlard Express déraille et qu’on est tués tous les deux, George et moi, imagine dans quel état tu seras en pensant que, la dernière fois que tu nous as adressé la parole, c’était pour nous accuser injustement ? (2,6%)

Qui est Fol Oeil ? demanda Harry. - Il est à la retraite, maintenant. Avant, il travaillait pour le ministère, expliqua Charlie. Je l’ai rencontré une fois quand j’ai commencé à travailler avec papa. C’était un Auror - l’un des meilleurs... Un chasseur de mages noirs, ajouta-t-il en remarquant le regard interrogateur de Harry. La moitié des prisonniers d’Azkaban sont là-bas grâce à lui. Mais, bien sûr, il s’est fait des quantités d’ennemis... Surtout les familles des gens qu’il a capturés... Et j’ai entendu dire qu’il était devenu nettement paranoïaque sur ses vieux jours. Il ne fait plus confiance à personne. Il voit des mages noirs partout. (0%)

Le Tournoi des Trois Sorciers a eu lieu pour la première fois il y a quelque sept cents ans. Il s’agissait d’une compétition amicale entre les trois plus grandes écoles de sorcellerie d’Europe - Poudlard, Beauxbâtons et Durmstrang. Un champion était sélectionné pour représenter chacune des écoles et les trois champions devaient accomplir trois tâches à caractère magique. Chaque école accueillait le tournoi à tour de rôle tous les cinq ans et tout le monde y voyait un excellent moyen d’établir des relations entre jeunes sorcières et sorciers de différentes nationalités - jusqu’à ce que le nombre de morts devienne si élevé que la décision fut prise d’interrompre le tournoi. (0,9%)

Et pourquoi est-ce qu’on ne doit pas te parler ? s’étonna Hermione. - Parce que je veux graver ça à tout jamais dans ma mémoire, répondit Ron, les yeux fermés, une expression d’extase sur le visage. Drago Malefoy, l’extraordinaire fouine bondissante... (4,5%)

Tu sais, répondit Ron, les cheveux dressés sur sa tête à force d’y avoir passé la main dans des gestes d’exaspération, je crois qu’il vaut mieux revenir à la bonne vieille méthode de divination sans peine... - Tu veux dire... Tout inventer ? - Exactement. (0,9%)

Harry et Ron eurent du mal à ne pas éclater de rire lorsque le professeur Trelawney leur annonça qu’ils avaient obtenu la note maximum pour leur devoir de divination. Elle lut à haute voix de longs extraits de leurs prédictions en les félicitant d’accepter ainsi sans sourciller les horreurs qui les attendaient, mais ils eurent beaucoup moins envie de rire quand elle leur demanda de faire le même devoir pour le mois d’après. Tous deux commençaient à être à court d’idées en matière de catastrophes. (1,2%)

Mais Dumbledore s’arrêta soudain de parler et tout le monde vit ce qui l’avait interrompu. Le feu de la Coupe était redevenu rouge. Des étincelles volaient en tous sens et une longue flamme jaillit soudain, projetant un nouveau morceau de parchemin. D’un geste qui semblait presque machinal, Dumbledore tendit la main et attrapa le parchemin entre ses longs doigts. Il le tint à bout de bras et lut le nom qui y était inscrit. Un long silence s’installa, pendant lequel il continua de fixer le parchemin, tous les regards tournés vers lui. Enfin, Dumbledore s’éclaircit la gorge et lut à haute voix : - Harry Potter. (3,0%)

Tu ferais peut-être bien d’aller te coucher, Harry. J’imagine que tu devras te lever tôt demain pour une séance de photos ou quelque chose dans ce genre-là ? [Ron] Et il tira d’un coup sec les rideaux de son baldaquin. Debout près de la porte, Harry contempla les rideaux de velours rouge sombre. Ils venaient de se refermer sur l’une des rares personnes à qui il pensait pouvoir dire la vérité en étant sûr d’être cru. (0%)

Essai... Je m’appelle Rita Skeeter, reporter à La Gazette du sorcier. Dès que Rita Skeeter eut fini de parler, la plume verte se mit à écrire toute seule, glissant d’un bord à l’autre du parchemin. Harry lut du coin de l’oeil : Séduisante blonde de quarante-trois ans, Rita Skeeter, dont la plume acérée a dégonflé bien des réputations surfaites... (0,2%)

Charlie se mit alors à imiter la voix anxieuse de Mrs Weasley : - Comment ont-ils pu le laisser participer à ce tournoi ! Il est beaucoup trop jeune ! Je croyais qu’ils ne risquaient rien, je croyais qu’il y avait un âge minimum ! Elle était en larmes après avoir lu l’article sur lui dans La Gazette du sorcier. Il pleure toujours en pensant à ses parents ! Oh, le pauvre garçon, je ne savais pas ! (0,2%)

Mais Harry n’en avait que faire. Même si Karkaroff lui avait mis un zéro, il n’y aurait accordé aucune importance. À ses yeux, l’indignation de Ron et son ardeur à le défendre valaient au moins cent points. (0,9%)

Elle [Trelawney] aurait été un peu plus impressionnante si elle ne nous avait pas déjà fait le coup au moins quatre-vingts fois, dit Harry lorsqu’ils eurent retrouvé un air plus respirable à la sortie de la classe. Si je devais tomber mort chaque fois qu’elle me l’annonce, je serais un cas médical absolument miraculeux. 0,7%)

Je ne peux pas venir avec vous, dit Hermione, qui rougissait à présent. J’y vais déjà avec quelqu’un d’autre. - Tu parles ! s’exclama Ron. Tu as dit ça simplement pour te débarrasser de Neville. - Ah, tu crois ça ? répliqua Hermione, avec un regard qui jetait des éclairs inquiétants. Ce n’est pas parce que tu as mis trois ans à t’en apercevoir que d’autres n’ont pas vu tout de suite que je suis une fille ! (3,8%)

Son regard se posa alors sur la fille qui accompagnait Krum et il resta bouche bée. C’était Hermione. Mais elle ne ressemblait plus du tout à Hermione. Elle avait complètement changé de coiffure. Ses cheveux d’habitude touffus et emmêlés étaient lisses, soyeux et élégamment relevés sur la nuque. Elle portait une robe vaporeuse d’un bleu pervenche et son maintien était différent - peut-être était-ce dû à l’absence de la vingtaine de livres qu’elle portait d’ordinaire sur son dos. (1,6%)

À en juger par la façon dont ils ont essayé de défoncer la porte, Hermione, Harry et Ron ont toujours envie de vous voir. [Dumbledore à Hagrid] (1,2%)

Bien sûr que Dumbledore vous fait confiance, rugit Maugrey. C’est un homme confiant. Il croit qu’on peut donner une deuxième chance à tout le monde. Mais moi, je dis qu’il y a des taches qui ne s’effacent pas, Rogue. Et qui ne s’effaceront jamais, vous voyez ce que je veux dire ? (0,2%)

Harry accomplira la tâche ! couina l’elfe. Dobby sait que Harry Potter n’a pas trouvé le bon livre, alors Dobby a trouvé pour lui ! - Quoi ? s’exclama Harry. Mais tu ne sais pas en quoi consiste la deuxième tâche... - Dobby sait, monsieur ! Harry Potter doit plonger dans le lac et trouver son Whisky. (2,1%)

Mais Sirius hocha la tête. - Elle [Hermione] a beaucoup mieux compris que vous qui était Croupton, Ron. Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux. (2,1%)

Il lut à haute voix l’une des lettres qu’Hermione avait laissées sur la table : J’ai lu dans Sorcière-Hebdo comment tu t’es moquée de Harry Potter alors que ce garçon a déjà connu de grands malheurs et je vais t’envoyer un mauvais sort par un prochain courrier dès que j’aurai trouvé une enveloppe assez grande. (0%)

Ron, ajouta-t-il [George], tu commences à parler comme ton frère aîné. Continue comme ça et tu finiras préfet. - Certainement pas ! s’indigna Ron. (0,9%)

Professeur, j’étais au cours de divination et... heu... je me suis endormi... Il hésita en se demandant s’il allait s’attirer une réprimande, mais Dumbledore se contenta de dire : - C’est très compréhensible. Vas-y, continue. (3,0%)

Lorsque les hiboux postaux apparurent, l’un deux apporta à Harry une carte de Sirius pour lui souhaiter bonne chance. C’était un simple morceau de parchemin plié en deux qui portait l’empreinte boueuse d’une patte de chien, mais Harry y fut très sensible. (1,6%)

L’homme squelettique sortit alors du chaudron. Il regarda Harry... et Harry regarda en face le visage qui avait hanté ses cauchemars pendant trois ans. Plus livide d’une tête de mort, les yeux écarlates et grands ouverts, le nez plat, avec deux fentes en guise de narines, à la manière des serpents... Lord Voldemort venait de renaître devant lui. (9,4%)

Ici, dit-il [Voldemort], il manque six Mangemorts... Trois sont morts à mon service. Un autre a été trop lâche pour revenir... Il le paiera. Un autre m’a quitté définitivement... Il sera tué, bien entendu... Quant au dernier, il reste mon plus fidèle serviteur et travaille déjà pour moi. (0,9%)

Mais, tandis que Voldemort approchait, il [Harry] fut au moins sûr d’une chose, par-delà toute raison et toute peur : il n’allait pas mourir accroupi là comme un enfant jouant à cache-cache. Il ne mourrait pas à genoux devant Voldemort... Il mourrait debout, comme son père, et il mourrait en essayant de se défendre, même si toute tentative de défense était vouée à l’échec. (11,1%)

Pour la première fois, Harry comprit pourquoi on disait qu’Albus Dumbledore était le seul sorcier que Voldemort eût jamais craint. L’expression de Dumbledore, le regard fixé sur la silhouette inerte de Maugrey, était plus terrifiante que tout ce que Harry aurait pu imaginer. Il n’y avait plus de sourire bienveillant sur son visage et ses yeux ne pétillaient plus de malice derrière ses lunettes en demi-lune. (6,6%)

Mrs Weasley posa la potion sur la table de chevet, se pencha sur le lit et prit Harry dans ses bras. Il ne se souvenait pas d’avoir jamais connu pareille étreinte. Comme l’étreinte d’une mère. Le poids de tout ce qu’il avait vécu cette nuit-là sembla tomber sur lui tandis que Mrs Weasley le serrait contre elle. (7,0%)

Souvenez-vous de Cedric. Si, un jour, vous avez à choisir entre le bien et la facilité, souvenez-vous de ce qui est arrivé à un garçon qui était bon, fraternel et courageux, simplement parce qu’il a croisé le chemin de Lord Voldemort. Souvenez-vous de Cedric Diggory. [Dumbledore] (25,5%)

À bien des égards, Harry Potter était un garçon des plus singuliers. Tout d’abord, il détestait les vacances d’été, c’était la période de l’année la plus déplaisante à ses yeux. Ensuite, il tenait absolument à faire ses devoirs de vacances, mais il était obligé de les faire en secret, au beau milieu de la nuit. Enfin, il faut également signaler que Harry Potter était un sorcier. (0,7%)

Mais soudain, la tante Marge se tut. Pendant un instant, il sembla que les mots lui manquaient. Elle paraissait gonflée d’une fureur impossible à exprimer, mais en fait, elle enflait pour de bon. Son gros visage écarlate se boursoufla, ses yeux minuscules sortirent de leurs orbites et sa bouche se tendit si fort qu’elle était incapable de parler. Un instant plus tard, les boutons de sa veste de tweed sautèrent et rebondirent sur les murs. (0,5%)

Qu’est-ce que tu faisais par terre ? s’étonna Stan, d’un ton qui n’avait plus rien de professionnel. - Je suis tombé, dit Harry. - Qu’est-ce qui t’a pris ? - Je ne l’ai pas fait exprès, répliqua Harry, agacé. (0,5%)

Harry ! lança Fred en écartant Percy d’un coup de coude et en s’inclinant profondément. C’est fabuleux de te voir, mon vieux... - C’est même magnifique, ajouta George en poussant Fred et en serrant à son tour la main de Harry. Absolument épatant. (1,9%)

Je ne cherche aucun ennui, répliqua Harry, agacé. Généralement, ce sont les ennuis qui me trouvent. (10,7%)

Vous me paraissez en excellente santé, Potter, aussi j’ai le regret de vous annoncer que vous ne serez pas dispensé de faire votre prochain devoir. Mais si vous mourez, je vous promets que vous ne serez pas obligé de me le rendre. [McGonagall] (9,8%)

Il y eut alors un bruit semblable à un claquement de fouet. Rogue trébucha et se retrouva soudain avec une longue robe ornée de dentelles, un grand chapeau surmonté d’un vautour empaillé mangé aux mites et un énorme sac cramoisi qu’il tenait à la main. (1,9%)

Voilà qui voudrait dire que ce dont vous avez le plus peur, c’est... la peur elle-même. C’est la preuve d’une grande sagesse, Harry. [Lupin] (13,2%)

Où il est, Dubois ? demanda Harry qui venait de s’apercevoir de son absence. - Toujours à la douche, répondit Fred. Je crois bien qu’il essaye de se noyer. (2,4%)

Lunard, Queudver, Patmol et Cornedrue, nous vous devons beaucoup, soupira George en tapotant la carte. - C’étaient des hommes pleins de noblesse qui ont travaillé sans compter pour aider une nouvelle génération à violer les règlements, dit Fred d’un ton solennel. (5,1%)

Pétards surprises ! annonça Dumbledore avec enthousiasme. Il tendit l’extrémité d’un gros pétard argenté à Rogue qui tira dessus à contrecœur. Le pétard explosa comme un coup de feu et laissa apparaître un chapeau pointu surmonté d’un vautour empaillé. Harry se rappela l’épouvantard coiffé d’un chapeau semblable. Il échangea un sourire avec Ron tandis que Rogue, les lèvres plus minces que jamais, poussait le chapeau vers Dumbledore qui s’en coiffa aussitôt. (2,4%)

Mauvaise nouvelle, Harry. Je viens d’aller voir McGonagall pour lui parler de l’Éclair de Feu. Elle n’a pas été très aimable avec moi. Elle m’a dit que je me trompais de priorités. Elle avait l’air de penser que je m’occupais plus de gagner la coupe que de te garder en vie. Simplement parce que je lui ai dit que ça m’était égal que tu tombes de balai pourvu que tu attrapes le Vif d’or avant ta chute. [Olivier Dubois] (2,2%)

Un stratagème lamentable ! hurla-t-elle [McGonagall]. Une tentative lâche et abjecte pour déstabiliser l’Attrapeur de Gryffondor ! Vous aurez tous une retenue ! Et j’enlève cinquante points à Serpentard ! Soyez certains que je parlerai de cette histoire au professeur Dumbledore ! (0,2%)

Mr Queudver souhaite le bonjour au professeur Rogue et lui conseille de se laver les cheveux, s’il veut cesser de ressembler à un tas d’ordures. (2,4%)

ESPÈCE DE SALE TRICHEUR ! cria Lee Jordan dans le mégaphone en se tenant à distance du professeur McGonagall. ESPÈCE D’ABOMINABLE PETIT... Mais le professeur McGonagall ne s’offusqua même pas du terme qu’il venait d’employer. Elle était trop occupée à brandir le poing en direction de Malefoy. Son chapeau était tombé et elle aussi hurlait avec colère. (1,9%)

Les examens étaient imminents et, au lieu de paresser au soleil, tout le monde était forcé de rester dans le château à se concentrer sur de gros volumes, sans céder aux appels de la brise printanière qui s’insinuait par les fenêtres. Même Fred et George Weasley avaient été surpris à travailler. (0,5%)

Lupin eut un rire forcé. Je n’ai jamais rencontré une sorcière de votre âge aussi intelligente que vous, Hermione. (2,2%)

Je ne crois pas que d’autres élèves de l’école aient jamais eu l’occasion d’explorer plus en détail le parc de Poudlard ou le village de Pré-au-lard. Et c’est ainsi que nous avons pu établir la carte du Maraudeur en la signant de nos surnoms. Sirius, c’est Patmol, à cause de la douceur de ses pattes de chien, Peter, c’est Queudver, à cause de la queue de rat qui ressemble à un lombric, et James, c’était Cornedrue. [Lupin] (3,1%)

Miss Granger, il se peut que vous soyez exclue de cette école, répliqua sèchement Rogue. Vous, Potter et Weasley, vous vous trouvez hors de l’enceinte du château sans autorisation, en compagnie d’un criminel en fuite et d’un loup-garou. Alors, pour une fois dans votre vie, vous feriez bien de vous taire. (2,4%)

Sur le visage émacié de Sirius Black se dessina alors le premier vrai sourire que Harry lui ait jamais vu. La différence était saisissante : on aurait dit qu’un être de dix ans plus jeune venait d’apparaître sous le masque décharné. Pendant un instant, Harry reconnut l’homme qui riait sur la photo de mariage de ses parents. (8,8%)

Nous nous reverrons un jour, dit Black. Tu es... Tu es le digne fils de ton père, Harry... (16,1%)

Ton parrain ! s’exclama l’oncle Vernon. Tu n’as pas de parrain ! - Si j’en ai un, répondit Harry. C’était le meilleur ami de mon père et de ma mère. C’est un assassin condamné à perpétuité, mais il s’est évadé de la prison des sorciers et il est en fuite. Il m’écrit quand même, de temps en temps... Il prend de mes nouvelles... pour savoir si je suis heureux... Avec un large sourire devant l’expression horrifiée de l’oncle Vernon, il se dirigea vers la sortie de la gare, en poussant Hedwige sur son chariot. L’été s’annonçait bien meilleur que celui de l’année dernière ! (10,5%)

Passe-moi la poêle, dit Dudley. Tu as oublié de prononcer le mot magique, répliqua Harry avec mauvaise humeur. Cette simple phrase produisit un effet stupéfiant sur le reste de la famille : Dudley poussa un cri étouffé et tomba de sa chaise dans un grand fracas qui ébranla toute la cuisine ; Mrs Dursley laissa échapper un petit cri et plaqua ses mains contre sa bouche ; quant à Mr Dursley, il se leva d’un bond, les veines de ses tempes battant sous l’effet de la fureur. (1,4%)

Harry Potter est vaillant et audacieux ! Il a déjà bravé tant de dangers ! Mais Dobby est venu protéger Harry Potter, il est venu l’avertir, même s’il doit se pincer les oreilles dans la porte du four pour se punir... Harry Potter ne doit pas retourner à Poudlard. (2,3%)

Vraiment, vous l’avez fait voler ? dit Mr Weasley, très intéressé. Et elle a bien marché ? Je... je veux dire... balbutia-t-il en voyant les yeux de sa femme lancer des éclairs, c’est... c’est très mal, les enfants... (6,9%)

Harry fut stupéfait la première fois que le miroir au-dessus de la cheminée de la cuisine lui cria : « Remets ta chemise dans ton pantalon, espèce de débraillé ! » (0,2%)

Il [Rogue] a peut-être été renvoyé ! s’exclama Ron avec enthousiasme. Tout le monde le déteste... - Ou peut-être qu’il attend de savoir pourquoi vous n’êtes pas venus par le train, dit derrière eux une voix glacée. (8,3%)

Pourquoi tu as entouré tous les cours de Lockhart avec des petits cœurs ? demanda Ron en saisissant l’emploi du temps d’Hermione. (0,4%)

Au moins, aucun joueur de Gryffondor n’a payé pour faire partie de l’équipe, dit sèchement Hermione. C’est pour leur talent qu’on les a choisis. (2,8%)

Mais quand même, s’exclama-t-il [Nick Quasi-Sans-Tête] soudain en sortant la lettre de sa poche, on pourrait penser que recevoir dans la nuque quarante-cinq coups d’une hache émoussée suffirait à vous faire admettre au club des Chasseurs sans tête, non ? (0,2%)

Je n’ai pas fait attention, dit Mimi d’un ton grave. Peeves m’avait tellement énervée que je suis revenue ici pour essayer de me suicider. Et puis, je me suis souvenue que j’étais... que j’étais... - Déjà morte, acheva Ron. (0,2%)

Le visage grave, Dubois se tourna vers Harry. C’est toi, Harry, qui devras leur montrer qu’il ne suffit pas d’avoir un père riche pour être un attrapeur digne de ce nom. Saisis-toi du Vif d’or avant Malefoy, donne ta vie pour cela si c’est nécessaire, Harry, car aujourd’hui, il faut absolument que nous remportions la victoire, il le faut. (0,4%)

Alors, comme ça, c’est à cause de Dobby qu’on n’a pas pu prendre le train et que tu t’es cassé le bras ? Tu sais quoi Harry ? S’il continue à vouloir te sauver la vie, il va finir par te tuer. [Ron] (4,9%)

Dégage, Percy, répliquait Fred. Harry est pressé. Il doit se rendre dans la Chambre des Secrets pour y prendre le thé avec son serpent préféré, ajoutait George. (10,2%)

Il vit tout de suite qu’il s’agissait d’un journal intime. D’après la date qu’on arrivait encore à lire sur la couverture, il était vieux de cinquante ans. Harry l’ouvrit avec avidité. La première page portait un nom tracé dans une encre qui avait un peu bavé : T.E. Jedusor. (1,1%)

[...] vous vous apercevrez que je n’aurai véritablement quitté l’école que lorsqu’il n’y aura plus personne pour me rester fidèle. Vous vous apercevrez aussi qu’à Poudlard, une aide sera toujours apportée à ceux qui la demandent. [Dumbledore] (34,4%)

Des araignées. non pas de petites araignées semblables à celles qu’il avait vues sillonner le sol quelques instants auparavant, mais d’énormes monstres de la taille d’un camion, pourvus de quatre paires d’yeux et de huit pattes gigantesques, noires et couvertes de poils. (0%)

Oh, c’était abominable, dit-elle [Mimi Geignarde] avec délectation. C’est arrivé ici même. Je suis morte dans cette cabine, je m’en souviens très bien. J’étais venue me cacher ici parce qu’Olive Hornby s’était moquée de mes lunettes. la porte était fermée à clé et j’étais en train de pleurer quand j’ai entendu quelqu’un entrer. Quelqu’un qui parlait une drôle de langue. Mais c’est surtout la voix qui m’a frappée, parce que c’était un garçon qui parlait. Alors j’ai ouvert la porte pour lui dire de filer et d’aller dans les toilettes des garçons et c’est à ce moment là - Mimi se gonfla d’importance, le visage rayonnant - que je suis morte. (0,4%)

Car il y a une étrange ressemblance entre nous, Harry Potter. Même toi, tu as dû le remarquer. Nous avons tous les deux du sang moldu, nous sommes tous deux orphelins, élevés par des Moldus. Et probablement les deux seuls élèves de Poudlard qui aient jamais parlé Fourchelang depuis le temps du grand Serpentard lui-même. Même physiquement, nous nous ressemblons... [Jedusor] (10,2%)

Vous avez donc découvert l’entrée de la Chambre, en violant au passage à peu près tous les articles du règlement de l’école, mais comment diable avez-vous fait pour sortir de là vivants, Potter ? [McGonagall] (15,1%)

Les cicatrices sont parfois utiles. Moi-même, j’en ai une au-dessus du genou gauche, qui représente le plan exact du métro de Londres. [Dumbledore] (5,5%)

C’était un beau rêve, avec une moto qui volait, et il eut l’étrange impression d’avoir déjà fait le même rêve auparavant. (0,6%)

Dans dix minutes exactement, Harry allait avoir onze ans. Trois... deux... un... BOUM ! BOUM ! La cabane se mit à trembler. Harry se redressa brusquement, le regard fixé sur la porte. Dehors, quelqu’un frappait contre le panneau. (1,9%)

La dernière fois que je t’ai vu, tu n’étais encore qu’un bébé, dit-il [Hagrid]. Tu ressembles beaucoup à ton père, mais tu as les yeux de ta maman. (4%)

Souvenez-vous, c’est la baguette qui choisit son sorcier, pas le contraire... Je crois que vous avez un bel avenir, Mr Potter... Après tout, Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom a fait de grandes choses, des choses terribles, certes, mais quelle envergure ! [Ollivander] (6,2%)

L’étroit chemin avait soudain débouché sur la rive d’un grand lac noir. De l’autre côté du lac, perché au sommet d’une montagne, un immense château hérissé de tours pointues étincelait de toutes ses fenêtres dans le ciel étoilé. (3,2%)

Tu as d’immenses qualités, sais-tu ? Je le vois dans ta tête et Serpentard t’aiderait singulièrement sur le chemin de la grandeur, ça ne fait aucun doute. Alors ? Non ? Vraiment ? Très bien, si tu es sûr de toi, il vaut mieux t’envoyer à... GRYFFONDOR ! [Le choixpeau magique] (6,2%)

Je pourrais vous apprendre à mettre la gloire en bouteille, à distiller la grandeur, et même à enfermer la mort dans un flacon si vous étiez autre chose qu’une de ces bandes de cornichons à qui je dispense habituellement mes cours. [Rogue] (7,9%)

Du bois ? Avait-elle l’intention de lui donner des coups de bâton ? se demanda Harry, déconcerté. (0,6%)

À compter de ce moment, Hermione devint amie avec Ron et Harry. Il se crée des liens particuliers lorsqu’on fait ensemble certaines choses. Abattre un troll de quatre mètres de haut, par exemple. (17,3%)

Lorsque Harry redescendit en piqué vers le sol, la foule vit qu’il avait une main plaquée contre sa bouche, comme s’il était sur le point de vomir. Il atterrit brutalement sur la pelouse du stade, toussa et un objet doré tomba alors au creux de sa main. - J’ai attrapé le Vif d’or ! hurla-t-il en agitant le bras au-dessus de sa tête. (0,6%)

Ça ne fait pas grand bien de s’installer dans les rêves en oubliant de vivre, souviens-toi de ça. [Dumbledore] (5,5%)

Les échecs étaient le seul jeu auquel Hermione perdait et, aux yeux de Ron et Harry, rien ne pouvait lui faire plus de bien. (1,7%)

Je lui ai donné des rats et du cognac pour le voyage, dit-il [Hagrid] d’une voix étouffée. Et je lui ai laissé son ours en peluche pour qu’il ne se sente pas trop seul. Un bruit de déchirure à l’intérieur de la boîte indiqua que l’ours en peluche venait sans doute de perdre la tête. Au revoir, Norbert, sanglota Hagrid [...], Maman ne t’oubliera jamais ! (0,4%)

Tuer une licorne est une chose monstrueuse, dit Firenze. Pour commettre un tel crime il faut n’avoir rien à perdre et tout à gagner. Le sang de licorne permet de survivre, même si on est sur le point de mourir, mais à un prix terrible. Car il faut tuer un être pur et sans défense pour sauver sa propre vie. Et dès l’instant où les lèvres touchent le sang, ce n’est plus qu’une demie-vie, une vie maudite. (1,2%)

Dans ce cas, allume un feu, dit Harry, à moitié étouffé. - Oui, bien sûr, mais il n’y a pas de bois ! s’écria Hermione en se tordant les mains. - TU ES FOLLE ? hurla Ron. TU ES UNE SORCIÈRE OU QUOI ? - Ah, c’est vrai ! dit Hermione. (10,3%)

Le courage peut prendre de nombreuses formes, dit Dumbledore avec un sourire. Il faut beaucoup de bravoure pour faire face à ses ennemis mais il n’en faut pas moins pour affronter ses amis. (26,1%)

0 commentaire
Support & Contact | Revue de presse | Infos légales | L’Équipe | Politique de confidentialité | SPIP | | S'inscrire au site public